Carnet

Nirmala Joshi

Nirmala Joshi 23 juillet 1934 - 23 juin 2015
01/10/2015

Son nom ne vous dit peut-être rien...

Elle avait succédé à Mère Teresa à la tête de l’ordre des Missionnaires de la charité.
Née à Jharkhand en Inde (au sein d’une famille brahmane hindoue) , à Ranchi, le 23 juillet 1934, elle est partie rejoindre le seigneur comme l’a annoncé l’archevêque de Calcutta. Cette religieuse indienne qui est décédée à l’âge de 81 ans avait succédé à Mère Teresa à la tête de l’ordre des Missionnaires de la charité à Calcutta, en devenant supérieure générale de la congrégation de 1997 à 2009.

Mgr Thomas D’Souza a indiqué qu’elle souffrait de problèmes cardiaques et sa santé s’est dégradée récemment. En dépit de sa maladie depuis un bon moment, elle avait toujours gardé son sourire et était toujours enjouée, a-t-il continué, ajoutant qu’elle est partie dans la paix, entourée par les sœurs qui priaient pour elle. Quand Mère Teresa allait mourir, elle s’est tournée vers Sœur Nirmala, considérée comme la personne la plus proche d’elle, en demandant de lui enlever ses sandales, car elle voulait arriver pieds nus devant son Seigneur. En rendant hommage à Sœur Nirmala, le premier ministre indien, Narendra Modi, a écrit que Sœur Nirmala a consacré sa vie aux services et aux soins des démunis et des pauvres. Que son âme repose en paix, a-t-il terminé.

La vie de sœur Nirmala a été consacrée aux soins et au service des pauvres et des démunis. Durant 12 ans, elle a ainsi poursuivi sa mission auprès des plus fragiles et des pauvres des bidonvilles de Calcutta

- Elle choisit de faire ses études dans une institution dirigée par des religieuses du Carmel apostolique et se convertit alors au christianisme
- A 24 ans, elle décroche son master en sciences politiques avant de suivre des études de droit.
- Rencontre avec Mère Teresa, dans les années 50
- Sœur Nirmala prend la tête d’une fondation à Panama, l’une des premières implantations en dehors de l’Inde.
- En 1976, elle dirige la branche contemplative des missionnaires.

22 ans plus tard, elle est élue supérieure générale et succède à Mère Teresa. Nirmala évoquait sa mission : « être toujours prête dans cet étroit trottoir du monde à aider ceux qui souffre… La priorité n’est pas de guérir la maladie ou l’infection mais de rendre à la personne sa dignité. A aimer pour aimer, à aider pour aider et à accepter que nous ne sommes pas capables de grand-chose ». 

Un photographe a rapporté qu’une soixantaine de sœurs priaient et chantaient pour célébrer sa vie dans l’église Saint John où son corps a été placé. Ses funérailles ont eu lieu le à Calcutta où des milliers de personnes étaient présentes.

 

 

Ajouter un message