Carnet

Nicolas de CONDORCET

Nicolas de CONDORCET 17 septembre 1743 - 29 mars 1794
01/10/2015

Naissance : 17 septembre 1743 à Ribemont

État civil : Nicolas de CONDORCET est le nom sous lequel fut connu le politologue, mathématicien et philosophe français, Marie Jean Antoine Nicolas de CARITAT, marquis de CONDORCET. Il était l’un des descendants de l’illustre famille CARITAT. Nicolas devint orphelin de père alors qu'il n'avait que trois ans. Avec une mère très pieuse, son éducation fut confiée au collège des Jésuites de Reims. Puis il poursuivit ses études au collège de Navarre, à Paris. En 1786, il épousa Sophie de GROUCHY. Le couple n’eut qu’une fille unique : Alexandre-Louise Sophie de CONDORCET.

Décès : 29 mars 1794 à Bourg-la-Reine

  • En 1793, les jacobins prirent le contrôle de l’Assemblée, sous cette impulsion, un de leurs plus fervents adeptes en la personne de Marie-Jean HÉRAULT de SÉCHELLES, proposa une nouvelle constitution, qui fut aux antipodes de celle de CONDORCET. Ce dernier fut très critique et n’hésita pas à s’y opposer ouvertement. À cause de cette maladresse, il se voit condamner pour trahison. C’est ainsi que le 8 juillet 1793, la Convention fut votée un décret d'arrestation à son égard.
  • L’adoption d’un tel décret le força à se terrer et à se faire oublier. Recherché, il réussit à trouver refuge dans la demeure de Mme VERNET. Il s’y terra pendant neuf mois, dans la maison rue de Servandoni, à Paris. Le 25 mars 1794, craignant pour sa sécurité et ne voulant pas causer plus de tort à sa bienfaitrice, il quitta sa cachette. Mais dans sa fuite de Paris, il fut mis aux arrêts le 27 mars 1794 à Clamart. Il fut alors incarcéré dans la maison d’arrêt de Bourg-Égalité (Bourg-la-Reine) et deux jours plus tard, retrouvé sans vie dans sa cellule. Jusqu’à maintenant les circonstances de sa mort restent énigmatiques.
  • Le 12 décembre 1989, lors de la célébration du bicentenaire de la Révolution française, ses cendres furent symboliquement transférées au Panthéon de Paris, en présence de François MITTERRAND, président de la République. En effet, les restes de CONDORCET ne se trouvèrent pas dans son cercueil. Notons qu’après son décès, il fut inhumé dans la fosse commune de l’ancien cimetière de Bourg-la-Reine. De plus, le cimetière fut désaffecté au XIXe siècle. De ce fait, sa dépouille n’a jamais été retrouvée.

Ajouter un message