Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Funérailles : René THOM

Funérailles : René THOM 2 septembre 1923 - 25 octobre 2002
01/10/2015

« Tout ce qui est rigoureux est insignifiant. »

René Thom est un mathématicien français, fondateur de la théorie des catastrophes.

⦁ Il fait ses études au Lycée Saint-Louis, puis à l'École normale supérieure. Il enseigne ensuite à Grenoble, à Strasbourg et devient professeur permanent à l'Institut des hautes études scientifiques en 1963.
⦁ Bien qu'il soit connu pour son développement de la théorie des catastrophes en 1968, il reçoit la médaille Fields en 1958 (un Nobel des Maths) pour des travaux antérieurs sur la topologie différentielle, en particulier la théorie du cobordisme.
⦁ Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1976. Par son approche multidisciplinaire des problématiques, Thom est un des plus grands épistémologues français du XXe siècle.

Avec la théorie des catastrophes, qu'il a exposée dans un ouvrage publié en 1972 (Stabilité structurelle et morphogenèse), René Thom proposait d'établir une méthodologie, un mode de raisonnement, conduisant à "prévoir, par exemple, la chute d'une falaise, le déferlement d'une vague, les émeutes dans une prison ou les catastrophes économiques."


Et le Covid 19 en 2020 ?

Ces travaux, poursuivis par l'un de ses collègues, Christopher Zeeman, n'ont pas encore tenu toutes leurs promesses, la plupart des catastrophes restant largement imprévisibles aujourd'hui. Néanmoins, ils ont eu un impact notable sur le développement de nouvelles idées en mathématiques, en particulier sur l'émergence de la théorie du chaos.


Le mathématicien qui n’aimait pas que les Maths ...

Comme le relate le journal Libération, « Il restera comme celui qui a rappelé la nécessité de comprendre les phénomènes », souligne Isabelle Stengers (de l'Université libre de Bruxelles). Un penseur qui contestait la trop grande place accordée à l'expérimentation au détriment de l'intelligence et de la beauté de la théorie.

Après sa médaille Fields, Mr Thom s’est tourné vers une activité de recherche plus large incluant la biologie, la philosophie des sciences, la linguistique et d’autres domaines encore, dans lesquels les mathématiques sont devenues une pensée universelle et, en même temps, une voie d’accès au concret. Fasciné par des questions d’embryologie, Thom consacra une part importante de son travail à la théorie des formes, de leur naissance, de leur évolution et de leurs transformations.

Suite à l’annonce de son décès, l’Institut des Hautes Études scientifiques (IHES), l’Académie des Sciences, la Société Mathématique de France (SMF) et le Département de Mathématiques et Applications (DMA) de l’École Normale Supérieur lui rendirent hommage et publièrent chacun un article relatant sa vie et ses plus grandes œuvres. Tous le décrivirent comme étant un grand mathématicien, professeur émérite et que sa pensée témoigne de sa grande humanité et reste une de celles qui ont marqué le XXème siècle par son esprit novateur.

Peu avant sa mort, Dali a rendu un « vibrant » hommage au mathématicien René Thom dont il appréciait les travaux.
C'est la dernière toile peinte par Salvador Dali. Achevée en mai 1983, La queue d'aronde fait référence à l'une des sept « catastrophes élémentaires » du mathématicien.

Ajouter un message