Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Funérailles : Jacques ROULAND

Funérailles : Jacques ROULAND 13 novembre 1930 - 14 juin 2002
01/10/2015

L'homme de radio et de télévision n'est plus

Naissance : 13 novembre 1930 à Saint-Sauveur-le-Vicomte (Manche).

État civil : Jacques ROULAND est un homme de radio et de télévision français. Il suit de brèves études à l’abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte, aux Orphelins Apprentis d'Auteuil puis au petit séminaire de Caen. Lorsqu’il en sort en 1944, il fait alors des études musicales qui l’amènent par la suite à la radio et débute en 1961 avec La source des chansons. En 1963, il lance « Gardez le sourire » sur Europe nº 1. L’année suivante voit les débuts de La Caméra invisible avec Pierre BELLEMARE. En 1982, il a produit et présenté l’émission télévisée mardi cinéma.

Décès : 14 juin 2002.

Jacques ROULAND est mort à 71 ans des suites d’un cancer. Le quotidien belge « Le Soir » annonça son décès au travers d’un article relatant ses grandes réalisations et œuvres. Il y aussi peint comme étant un précurseur célébrissime du divertissement. L’article paru fut intitulé : « DÉCÈS Jacques ROULAND, le pionnier » et fut par la suite mis en ligne sur son site web.

Emporté par des suites d'un cancer

« La Libre Belgique » quant à elle, annonça sa disparition dans un article titré « Jacques ROULAND est entré dans l'invisible ». Il y est décrit avec humour à cause de son prénom qui était dit-on « prédestiné à l’amusement ». Son concept de « caméra caché » ne fut pas en reste.

Le quotidien belge « La Dernière Heure » publia un article intitulé « Jacques ROULAND, créateur de la caméra cachée française, est mort » au travers duquel son décès était annoncé. Sa vie et son parcours ont été rapportés tout en soulignant les faits à retenir. Le défunt y fut décrit comme un « incroyable touche-à-tout et un pionnier ». À la fin de l’article, un hommage lui a été rendu de la manière suivante : « Un parcours truffé de fous rires et d'un humour toujours de bon aloi. Un géant des premières heures de la télévision française a tiré sa révérence, tout le petit monde de la télévision hexagonale est en deuil ».

Les obsèques de Jacques ROULAND furent célébrées le 18 juin 2002 en présence de plusieurs personnalités. Il fut par la suite inhumé au cimetière d’ESCAMES. La cérémonie a été sujet d’un article du quotidien « Le Parisien » intitulé « L'émouvant adieu à Jacques ROULAND ».

Ajouter un message