Carnet

Andréa Parisy

Andréa Parisy 4 décembre 1935 - 27 avril 2014
01/10/2015

Elle avait connu la notoriété dans des productions à succès des années 60.

Âgée de 78 ans, Andréa Parisy, l'actrice française est décédée dans le 15eme arrondissement de Paris, la nuit de samedi à dimanche 27 avril, suite à une longue maladie, rapporte l’AFP et le journal Libération. C’est sa famille qui a annoncé la nouvelle du décès de « la brune élégante » du cinéma français.

Née à Levallois-Perret le 4 décembre 1935, sous le patronyme complet d’Andrée Marcelle Henriette Parizy, sa carrière, bien remplie, débute au cinéma en 1954 dans "Escalier de service" (où elle incarne la fille de Louis de Funès) et "Les Compagnes de la nuit".
Sans rentrer dans le détail de ses 48 ans de carrière et toute son actualité, elle s’est illustrée dans plus d’une vingtaine de films dont :
⦁ « Les Tricheurs » un film de Marcel Carné (1958)
⦁ « Cent mille dollars au soleil » un film de Henri Verneuil (1963) où la belle brune a interprété le rôle de « Pepa » la merveilleuse alliée de Jean-Paul Belmondo. Le film est un western moderne, les camions ont remplacé les chevaux, le whisky est devenu de la bière et les grands canyons américains ont laissé place au désert africain. C'est un monde d'hommes où la femme est très peu présente, Andréa Parisy vient mettre un peu de charme féminin...
⦁ Le grand public se souvient notamment de sa remarquable interprétation en incarnant, en 1966, « Soeur Marie-Odile » une religieuse rebelle des Hospices de Beaune dans « La Grande Vadrouille » un film de Gérard Oury aux côtés de Louis de Funès et de Bourvil.
 
Elle a essentiellement enchaîné les seconds rôles, lui permettant ainsi de tourner et de côtoyer les plus grands notamment : Bernard Blier, Omar Sharif ou encore Lino Ventura.

Madame Parisy a su incarner avec finesse l'image de la brune distinguée et élégante, ce qui lui aura permis d’interpréter des rôles de bourgeoise comme dans « Le Petit Baigneur » réalisé par Robert Dhéry en 1967 ou encore dans « Bébés à gogo », un film de Paul Mesnier.
 
Outre le cinéma, la comédienne a également joué au théâtre et a également fait une apparition dans la série télévisée “Navarro”.
Rare sur les écrans depuis la fin des années 1970, son dernier rôle au cinéma remonte à 1999 dans le film « Pas de scandale » de Benoît Jacquot avec Fabrice Luchini et Isabelle Huppert en jouant le rôle de « Mme Jeancourt ».
Côté vie privée, Andréa fut muette comme une tombe durant ses dix années de règne. On ne sut rien ni d’elle ni de sa vie, à peine sut-on sa liaison avec un certain Charles Aznavour déjà très marié...
Merci, Andréa Parisy, pour votre verve parisienne, votre classe, votre élégance, votre talent.

Sombre mois d’Avril ...

La comédienne est inhumée au cimetière du Père-Lachaise et sa mort fut un peu éclipsée dans les médias par celle de Micheline Dax, la comédienne, une des reines du théâtre de boulevard étant décédée à 90 ans un jour plus tard...
« L’inénarrable soeur Marie-Odile » repose hors des allées touristiques, dans la 61è division...

Ajouter un message