Carnet

Hector BIANCIOTTI

Hector BIANCIOTTI 18 mars 1930 - 12 juin 2012
01/10/2015

Le journaliste, écrivain et académicien français d'origine italo-argentine, Hector BIANCIOTTI casse sa pipe mardi 12 juin 2012 à l'hôpital Henri-Dunant à Paris, terrassé à 82 ans par une longue maladie. Il voit le jour le 18 mars 1930 à Calchin Oeste, province de Córdoba en Argentine. Élevé au sein d’une famille de fermiers d’origine piémontaise, il intègre le petit séminaire franciscain de Moreno. Il y entre en contact avec la pensée théologique et y développe sa culture littéraire. À 15 ans, il apprend le français en confrontant des textes de Paul VALÉRY à leur traduction espagnole.

  • Le Nouvel Observateur dans son article « Décès d'Hector BIANCIOTTI, un écrivain rare à l'élégance discrète » annonce la mort du « journaliste-écrivain franco-argentin, membre de l'Académie française, qui maniait à la perfection la langue française après l'avoir adoptée pour son œuvre ».
  • Étienne de MONTETY du Figaro annonçant son décès en publiant l’article « Hector BIANCIOTTI est mort ». Il y rapporte que « L'homme qui vient de mourir avait été le premier écrivain d'origine hispanique à être élu à l'Académie française. La France avait notamment été sensible au fait qu'il avait abandonné sa langue natale pour écrire directement dans sa langue d'adoption ».
  • René De CECCATTY du Monde intitule « Hector BIANCIOTTI, le voyageur sans retour » son article relayant la triste nouvelle. Il rapporte qu’« Argentin, il l'était probablement plus qu'il ne voulait le reconnaître et son cosmopolitisme même l'était ».
  • Emmanuelle GIULIANI de La Croix souligne que « De la pampa à l’Académie française, son parcours singulier a nourri une œuvre rare et sensible » dans son article « Hector BIANCIOTTI, le Français d’Argentine » faisant par de sa disparition.

Ajouter un message