Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Obsèques : Françoise OLIVIER-COUPEAU

Obsèques : Françoise OLIVIER-COUPEAU 3 juillet 1959 - 4 mai 2011
01/10/2015

Emportée par un cancer

La femme politique française, Françoise OLIVIER-COUPEAU nous a quittés le 4 mai 2011 à Rennes, fauchée à 51 ans par un cancer. Elle nait le 3 juillet 1959 à Laval. Après des études en droit, elle décroche une maîtrise de droit public et un DEA de droit communautaire, spécialisé dans l’Europe des pêches. Elle a obtenu ses diplômes en travaillant comme vendeuse pour financer ses études. Elle débute sa carrière professionnelle à Lorient en travaillant comme formatrice au CRÉPO (Centre régional d’étude et de promotion ouvrière), association d’éducation populaire créée par la CFDT. Elle intègre ensuite plusieurs agences privées de communication, avant de devenir, en juillet 1999, directrice de la communication de la Communauté d'agglomération du Pays de Lorient

Une minute de silence en sa mémoire

Libération annonce sa mort en publiant l’article « La députée PS Françoise OLIVIER-COUPEAU est décédée ». Il y est rapporté que « La députée PS du Morbihan, 51 ans, est décédée mercredi, des suites d'un cancer, a annoncé dans l'hémicycle le président de l'Assemblée nationale, Bernard ACCOYER. M. ACCOYER a fait observer une minute de silence en sa mémoire lors des questions d'actualité au gouvernement ».

Dans son article « La députée Françoise OLIVIER-COUPEAU est décédée » annonçant sa disparition, L’Express annonce qu’ « Âgée de 51 ans, l'élue socialiste a succombé à un cancer » et rapporte que « La députée PS Marylise LEBRANCHU évoquait ce mardi à LEXPRESS.fr la maladie que combattait son amie et collègue Françoise OLIVIER-COUPEAU. Malheureusement, l'élue du Morbihan est décédée ce mercredi à l'âge de 51 ans ».

De son côté, Le Monde annonce son décès et rappelle que « députée depuis 2007, elle avait intégré la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée nationale. Assidue aux sessions de l'Assemblée nationale, elle avait refusé tout autre mandat, considérant qu'elle occupait une fonction à part entière » dans son article « Mort de la députée socialiste Françoise OLIVIER-COUPEAU» relayant la triste nouvelle.

Ajouter un message