Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Drome Hebdo
France-Antilles
L'Echo Charitois
L'Hebdomadaire d'Armor
L'Impartial de la Drome
La Marne
Le Bonhomme Picard
Le Dauphiné Libéré
Le Démocrate de l'Aisne
Le Journal d'Ici Tarn et Lauragais
Le Journal de Gien
Le Journal de l'Orne
Le Petit Journal
Les Nouvelles de Sablé L'Echo Fléchois
Oise Hebdo

Bruno CREMER

01/10/2015
Bruno CREMER 6 octobre 1929 - 7 août 2010
  • Naissance : 06 octobre 1929 à Saint-Mandé
  • État civil : Bruno CREMER est un acteur français. Né, près de Paris, d'une mère musicienne belge et d'un père homme d'affaires français, Bruno CREMER est le cadet d'une famille bourgeoise de trois enfants. Il passe son enfance dans un immeuble haussmannien de la place de la Nation à Paris. Il nourrit le goût de la scène dès l'âge de 12 ans et choisit la nationalité française à 18 ans. Il a trois enfants, un fils et deux filles.
  • Décès : 07 août 2010 à Paris
  • Bruno CREMER est décédé à l'âge de 80 ans, dans hôpital parisien des suites d’un cancer de la langue et du pharynx, imputé au tabac.
  • C’est son agent, France DEGAND qui annonça sa mort.
  • Suite à l’annonce de sa mort, le président de la République est un des premiers à lui rendre hommage. Il salua la mémoire d’un « acteur talentueux, figure familière et attachante de la scène française ».
  • Le premier ministre François FILLON, quant à lui, « souhaite rendre hommage aux multiples talents de ce comédien exigeant ». Il rappelle qu' « il incarna notamment le colonel Rol-Tanguy, chef des Forces françaises de l'intérieur de la région parisienne, dans Paris brûle-t-il ? Ce rôle avait tout du symbole pour celui qui, à l'âge de 18 ans, fit le choix de devenir français ».
  • De son côté, Frédéric MITTERRAND, ministre de la Culture, estime que « nous perdons un grand acteur». Et souligna qu’il « était, au meilleur sens du terme, un acteur populaire, plébiscité pour la qualité de son jeu comme pour celle de sa personnalité ».
  • La plupart des articles et publications annonçant sa mort revenaient tous sur sa vie, sa carrière et soulignaient « son rôle de commissaire Maigret ». Il y est décrit comme « un acteur multiforme ».
  • L’annonce de sa disparition eut des échos hors de la France jusqu’en Belgique. Il n’est pas étonnant que la chaine de télévision RTL publie sur son site un post annonçant sa mort. 
  • Ses obsèques furent célébrées le 13 août 2010 en l'église Saint-Thomas-d'Aquin à Paris, en présence notamment de « ses copains du conservatoire ».
  • Le président de la République, en vacances au Cap Nègre, avait fait envoyer une gerbe de roses, tandis que le ministre de la Culture et la directrice générale du Centre national du Cinéma étaient représentés par leurs conseillers.
  • Au cours de la cérémonie, Pierre VERNIER a pris la parole et lu un texte à la demande de Jean ROCHEFORT, très touché par cette disparition : « Il parlait peu, mais sa voix nous subjuguait. Son sourire, son regard étaient notre patrimoine. Nous l'aimions d'amour ».
  • Marie-Clémentine, l'une de ses filles a salué ce « seigneur pudique qui nous a transmis le goût de l'astuce et de la légèreté ». Des photos en noir et blanc du comédien avaient été rassemblées sur un pupitre dans le chœur.
  • À la demande de la famille, le chant religieux d'origine irlandaise « Amazing Grace » a été interprété à la guitare.
  • Bruno CREMER fut inhumé le même jour, au cimetière du Montparnasse. 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z