Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

548 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Claude MOLITERNI

Claude MOLITERNI 21 novembre 1932 - 21 janvier 2009
01/10/2015

L’écrivain et un critique, historien, et scénariste de bande dessinée français, Claude MOLITERNI est décédé le 21 janvier 2009. Né le 21 novembre 1932 à Paris, il fut notamment l'un des trois fondateurs du très populaire Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Il a publié, avant d'entrer dans le monde de la bande dessinée, une centaine de romans policiers et d'espionnage sous divers pseudonyme. Par ailleurs, il s'est aussi consacré à l'écriture de pièces radiophoniques. De plus, documentaliste chez Hachette, il fut directeur éditorial chez Dargaud de 1973 à 1989, puis successivement directeur de plusieurs rédactions (Pilote, Charlie Mensuel, Lucky Luke Magazine…), avant d’officier aux éditions Gautier-Langereau et de co-créer les éditions Bagheera.

 

  • ActuaBD annonce son décès en publiant l’article « Disparition de Claude MOLITERNI, fondateur du Festival d’Angoulême ». Il y est rapporté que « Le 36ème Festival d’Angoulême qui commence la semaine prochaine s’ouvre sur une triste nouvelle. L’un de ses trois fondateurs vient de disparaître. Il s’est éteint la nuit dernière d’une crise cardiaque à l’âge de 76 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Personnalité considérable, Claude MOLITERNI, que l’on surnommait « le pape de la BD », a incarné pendant plus de cinquante ans un combat pour la reconnaissance et la popularisation de la bande dessinée qui force l’admiration. Beaucoup d’entre ceux qui aujourd’hui se disent « spécialistes de bande dessinée » sont redevables à ce vaillant bretteur qui, jusqu’au bout s’est employé à populariser et à crédibiliser le 9ème art ».
  • Pour sa part, Le Nouvel Observateur fait part de son décès via l’article intitulé « Claude MOLITERNI, un pionnier de la BD ». Il y est annoncé que « Claude MOLITERNI est décédé le 22 janvier, subitement, à l'âge de 77 ans. Six mois après la mort de Francis LACASSIN, qui ouvrit en 1971 la première chaire universitaire consacré à l'histoire de la bande dessinée, Sa disparition sonne le glas des pionniers du 9è art. Le Festival d'Angoulême lui rendra hommage la semaine prochaine ».
  • Dans son article « Mort de Claude MOLITERNI, co-fondateur du festival d'Angoulême », Première annonce qu’« A quelques jours de l'ouverture du festival d'Angoulême, le monde de la bande dessinée est en deuil. Historien de la bande dessinée et co-fondateur du festival, Claude MOLITERNI est mort mercredi 21 janvier à l'âge de 76 ans ». De son côté, Laurence Le SAUX de Télérama écrit que « Le hasard fait étrangement les choses : Claude MOLITERNI s’est éteint mercredi à l’âge de 76 ans, quelques jours avant l'ouverture du 36e Festival d’Angoulême, dont il fut l’un des fondateurs. Auteur de romans policiers, ce passionné de bandes dessinées a marqué le milieu par sa ferveur à défendre le neuvième art » dans son article « L'adieu aux bulles de Claude MOLITERNI ».

 

Ajouter un message