Carnet

Jacqueline PERY d'ALINCOURT

Jacqueline PERY d'ALINCOURT   1919 - 21 avril 2009
01/10/2015

La résistante française, Jacqueline PERY d'ALINCOURT nous a quittés à 89 ans, le mardi 21 avril 2009. Née Jacqueline de la ROCHEBROCHARD, elle vient au monde en 1919. Elle étudie au lycée Molière, à Paris. Veuve en 1941 d'un officier, Joseph d'ALINCOURT, elle s'engage pendant l'été 1942 dans un réseau de résistance, et travaille pour le BCRA, comme une des principales adjointes de Daniel CORDIER. Elle est arrêtée et interrogée en septembre 1943, puis déportée à Ravensbrück, où elle croise et se lie d'amitié Germaine TILLION, Suzanne HILTERMANN, Geneviève de GAULLE et Marie SKOBTSOV. Après la guerre, elle s’est remariée avec Pierre PERY, rescapé de Buchenwald et participe, dans les lycées et collèges notamment, à faire connaître la Résistance et la déportation.

 

  • Le Point annonce son décès en publiant l’article « Jacqueline PERY d'ALINCOURT est décédée ». Il y est rapporté que « La résistante Jacqueline PERY d'ALINCOURT, une des collaboratrices de Jean MOULIN, déportée à Ravensbrück, est décédée mardi à l'âge de 89 ans, a annoncé jeudi sa famille ». Par ailleurs, l’article souligne que « Née de la ROCHEBROCHARD, en décembre 1919, dans les Deux-Sèvres, au sein une famille nombreuse de vieille noblesse bretonne, jeune veuve de guerre, elle décide de rejoindre la Résistance en 1942 après avoir vu un enfant portant l'étoile jaune dans le métro parisien. Après la guerre, elle n'a jamais cessé de témoigner sur la déportation et Ravensbrück, notamment dans des universités américaines, où elle était régulièrement invitée ».
  • Pour sa part, L’Humanité fait part de son décès via l’article intitulé « Disparition de Jacqueline PERY d'ALINCOURT ». Il y est annoncé que « Jacqueline PERY d'ALINCOURT, alias Violaine dans la clandestinité, une des collaboratrices de Jean Moulin, est décédée mardi dernier à l'âge de quatre-vingt-neuf ans. Née de la ROCHEBROCHARD, au sein d'une famille de l'aristocratie bretonne, jeune veuve de guerre, elle avait rejoint la Résistance en 1942, après avoir vu un enfant portant l'étoile jaune dans le métro parisien. « Il faut choisir, le Christ ou Hitler », expliquait-elle plus tard, lorsqu'elle évoquait son engagement au péril de sa vie dans l'équipe de Daniel CORDIER, secrétaire de Jean MOULIN ».
  • Dans son article « La résistante Jacqueline PERY d'ALINCOURT », Le Télégramme annonce que « La résistante Jacqueline PERY d'ALINCOURT, une des collaboratrices de Jean Moulin, qui fut déportée à Ravensbrück, est décédée mardi à l'âge de 89 ans. Née de la ROCHEBROCHARD, au sein d'une famille de vieille noblesse bretonne, jeune veuve de guerre, elle avait rejoint la Résistance en 1942, après avoir vu un enfant portant l'étoile jaune dans le métro parisien ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message