Carnet

Jean-Pierre VERNANT

Jean-Pierre VERNANT 4 janvier 1914 - 9 janvier 2007
01/10/2015

L’historien et anthropologue français, Jean-Pierre VERNANT décède à Sèvres le 9 janvier 2007. Spécialiste de la Grèce antique et plus spécialement des mythes grecs, il nait le 4 janvier 1914 à Provins. Il a été professeur au Collège de France et est également un des héros de la Résistance. Orphelin de Père, tué au front en 1915, il perd sa mère alors qu'il n'a que huit ans. Après des études secondaires à Paris aux lycées Carnot et Louis le Grand, il entreprend des études de philosophie et est reçu premier à l'agrégation, dans cette discipline, en 1937. Adhérant aux Jeunesses communistes, il entre dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Influencé par Louis GERNET, il se tourne vers l'anthropologie de la Grèce antique quand il entre au CNRS, en 1948. Dix ans plus tard, il devient directeur d'études à l'EPHE (VIe section).

 

  • Il repose à Sèvres.
  • Robert MAGGIORI de Libération annonce son décès en publiant l’article « Jean-Pierre VERNANT, fin de l'Odyssée ». Il y est rapporté que « Redécouvreur de la Grèce antique, le philosophe est mort mardi à 93 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « C'était un guerrier grec. Grec par l'esprit, tout entier possédé des mythes, de la culture, des religions hellénistiques. Guerrier par la volonté, par cette force qui le faisait se mettre en colère, gronder, s'insurger contre la moindre injustice. Il était dur et tendre, raffiné et gouailleur, on l'imaginait ne parler que des dialectes de l'Attique, habiter de hautes sphères, et il l'était la simplicité même, parlant d'Ulysse ou d'Athéna comme on parle autour d'un apéritif de la pluie et du beau temps, de football ou du petit qui grandit. Guerrier grec : monsieur le professeur Vernant, détenteur de la chaire d'études comparées des religions antiques au Collège de France, « colonel Berthier », chef des Forces françaises de l'intérieur (FFI) de Toulouse et de Haute Garonne, puis de toute la région du Sud-ouest. Protecteur de la liberté, chercheur de la vérité ».
  • Pour sa part, L’Express fait part de son décès via l’article intitulé « Jean-Pierre VERNANT est mort ». Il y est annoncé que « C'était un des plus grands spécialistes français de la Grèce antique. Jean-Pierre VERNANT est décédé hier à 93 ans. Helléniste de renommée internationale, mais aussi philosophe et anthropologue, il était professeur honoraire au Collège de France. Grand historien de la Grèce antique, il était aussi compagnon de la Libération ».
  • Dans son article « Mort de l'historien Jean-Pierre VERNANT », Le Nouvel Observateur annonce que « Jean-Pierre VERNANT, philosophe et historien spécialiste de la Grèce antique, est décédé mardi à l'âge de 93 ans, a-t-on appris mercredi 10 janvier auprès de sa famille. Né le 4 janvier 1914 à Provins en Seine-et-Marne, il était un helléniste de renommée mondiale. Philosophe, historien et anthropologue français, ce spécialiste de la Grèce antique et plus spécialement des mythes grecs était professeur honoraire au Collège de France et l'un des héros de la Résistance ».

 

Ajouter un message