Carnet

Edgard Pisani

Edgard Pisani 9 octobre 1918 - 20 juin 2016
24/06/2016

L’ancien résistant et homme politique français Edgard Pisani est décédé le lundi 20 juin 2016. Il a été ministre au temps de De Gaulle et Mitterrand. Le haut fonctionnaire est connu pour avoir écrit dans le « Haut-Marnais républicain » et la « Haute-Marne libérée » après avoir publié des ouvrages sur les collectivités locales. Dans le film « Paris brûle-t-il, il avait été incarné par Michel Piccoli.

Né le 9 octobre 1918 à Tunis, Edgard Pisani grandit dans une famille maltaise d'origine italienne. Ses études au lycée Louis-le-Grand le permettent d’obtenir une licence de lettres. Il décroche plus tard un diplôme du Centre de hautes études administratives et de l’Institut des hautes études de Défense nationale. L’action d’Edgard Pisani lors de la libération lui a valu une distinction de la préfecture de Police de Paris. L’ancien résistant s’est éteint à l’âge de 97 ans.

En 1944, Edgard Pisani fut nommé plus jeune sous-préfet de France. Une longue carrière au service du pays se poursuit puisqu’il a été élu sénateur puis a rempli la fonction de ministre de l'Agriculture du président De Gaulle en1966. Huit ans plus tard, il rejoint le parti socialiste après avoir siégé à l'Assemblée nationale comme député du Maine-et-Loire. Sa carrière politique ne s’arrête pas là, il est nommé ministre au temps de François Mitterrand et devient par la suite ministre chargé de la Nouvelle-Calédonie dans le gouvernement de Laurent Fabius. La triste nouvelle de sa disparition a été annoncée par l’économiste Jean Pisani-Ferry, qui n’est autre que son fils.

Le président de la République François Hollande a salué un réformateur ardent, un esprit visionnaire et un républicain détaché des querelles partisanes. Des hommages de politiciens affluent, dont ceux du ministre de l'Economie, sur le réseau social Twitter. La cérémonie d’obsèques d’Edgard Pisani, ancien président de l'Institut du Monde Arabe de 1988 à 1995, sera célébrée Hôtel national des Invalides dans l’intimité familiale à Paris.

Ajouter un message