Carnet

Jean-Michel Damian

Jean-Michel Damian 8 septembre 1947 - 1 novembre 2016
03/11/2016

« Donner à l’auditeur ce qu’il pourrait aimer »

L’homme de radio Jean-Michel Damian, connu pour avoir été animateur et producteur d’émissions de radio et de télévision, est décédé dans la soirée du mardi 1er novembre 2016. Il s’est éteint à l’âge de 69 ans, a annoncé le journal Ouest France. Jean-Michel Damian, doté d’une vaste culture d’humaniste dans des domaines très variés, aurait succombé au cours d’une opération dans un hôpital parisien. Né le 8 septembre 1947 à Chambéry en Savoie, le producteur français est titulaire d’un diplôme de Sciences Po. Dans son jeune âge, le passionné de musique s’était initié au clavecin, piano et à l’orgue.

Journaliste et Romancier

A l’âge de 23 ans, Jean-Michel Damian débute ses premières activités professionnelles en collaborant au magazine Politique Hebdo et au programme musical de France Culture. Damian, doté d’une vaste culture d’humaniste dans des domaines très variés, a de nombreux ouvrages à son actif, à savoir le roman intitulé Scène dans le bleu, (sorti en 1988 Editions Michel de Maule). Le grand public l’a connu entre autres grâce à ses émissions de Radio.


Sur France Inter de 16 heures à 17 heures

Sa voix de velours qui passait sur les ondes radios ainsi que ses passages au plateau dans de longues émissions, laissent un souvenir inoubliable pour ses auditeurs connu pour ses nombreux monologues, ses entretiens étaient en fait des conversations, totalement improvisés et parfois très longs... mais il ne coupait pas la parole à ses invités et ne craignait pas le silence. Les temps changent ... 

« Désaccord parfait », « Cordes sensibles » et « Les imaginaires »

Ses émissions ont fait les riches heures de France Musique durant près de 30 ans. Le directeur de France Musique, Marc Voinchet lui a rendu hommage : « C’était un homme très érudit, un polygraphe pourrait-on dire, il écrivait, il était musicien, et il pratiquait ce qu’on admire tous ici, l’art de l’entretien, l’art du titre et, ce qui est très précieux, le sens de l’auditeur et du public... ». Pour Max Dozolme, l’un des programmateurs de France musique (qui n’a pas connu Damian) mais qui a fait le tour de la radio pour faire le plein d’anecdotes : « Sa culture générale était immense, il pouvait aussi bien parler de musique que de cinéma et de littérature. » 

Le Monde nous relate que Jean-Michel Damian était un voluptueux hédoniste au ventre rond, amateur de cigares et de belles étoffes, charmeur mais aussi volontiers dépressif... La voix de cet humaniste va nous manquer.

Ajouter un message