Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Carnet : Michel BUTOR

Carnet : Michel BUTOR 14 septembre 1926 - 24 août 2016
25/08/2016

Un écrivain extrêmement prolifique avec plus de 2000 ouvrages.

L’écrivain Michel Butor, particulièrement connu pour son roman La Modification de 1957 qui lui a valu le prix Renaudot, est décédé le mercredi 24 août 2016 à Contamine-sur-Arve, information publiée par le journal Ouest France. Considéré comme étant l’un des auteur-phare du Nouveau roman, il a écrit des livres, poésies, essais, des œuvres inclassables. L’écrivain, qui était captivé par la célèbre tenture médiévale de l’Apocalypse du château d’Angers, est décédé dans la matinée à l'hôpital de Contamine-sur-Arve en Haute-Savoie, a annoncé sa famille non loin de son domicile. Il résidait à proximité, dans le village de Lucinges, où il avait acquis une maison en 1989.


C’est dans le silence qu’il faut aller chercher son goût pour les mots.

Dans la famille Butor, on ne parle en effet pas beaucoup. Le petit Michel, né en 1926 à Mons-en-Barœul a 7 ans lorsque sa mère devient sourde. L’événement, expliquera-t-il plus tard, « a jeté une ombre terrible sur mon enfance ». Le père, qui travaille dans l’administration des chemins de fer, passe, quant à lui, le plus clair de son temps libre à peindre des aquarelles ou à réaliser des gravures sur bois. Heureusement, entre ces deux bulles muettes, il y a 7 frères et sœurs auxquels raconter des histoires le soir dans le noir...

⦁ « Ecrire c’est détruire les barrières » a-t-il déclaré lors d’une exposition en son honneur en 2006 à a Bibliothèque nationale de France (BnF).
⦁ Sept ans plus tard, il avait reçu, pour l’ensemble de son œuvre, le grand prix de littérature de l'Académie française.

Michel Butor a enseigné la langue française en Egypte et la philosophie à Genève vers les années 1950 après avoir échoué à l’agrégation de philosophie. Sa carrière universitaire débuta aux Etats-Unis et se poursuivit en France, notamment à l’université de Nice ainsi qu’à Genève où il prend sa retraite en 1991. Michel Butor avait passé sa vie à écrire, abandonnant le roman pour se consacrer toute sa vie à la poésie, aux écrits sur l'art, à la traduction.
De nombreuses personnes, dont les anciennes ministres Christiane Taubira ou encore Aurélie Filipetti, ont rendu hommage au grand romancier considéré comme étant une figure majeure de la littérature française.

Il laisse derrière lui une maison à Lucinges

Une maison qu’Annemasse Agglomération décide d’acquérir pour y mener un projet culturel nous apprend le journal Le Dauphiné libéré. Par ailleurs, Lucinges réhabilite le château de la commune pour le transformer en ‘Manoir des livres’, nom proposé par Michel Butor quelques semaines avant sa disparition, devenant un lieu de référence du livre d’artiste. En mêlant les deux projets, c’est à l’œuvre de Michel Butor et au livre d’artiste que la Savoie rend hommage.

Ajouter un message