Carnet

Abe Vigoda

Abe Vigoda 24 février 1921 - 26 janvier 2016
27/01/2016

Mort à trois reprises, mais cette fois c’est vrai...

Né à New York, le 24 février 1921, de parents juifs immigrés de Russie, sa mort a été annoncée par erreur à de multiples reprises. La première fois c’est par People Magazine en 1982, Vigoda avait démenti en posant assis sur un cercueil en tenant le magazine en main. Depuis, l’annonce de sa mort est devenue une plaisanterie récurrente emmenant même à la création d’un site internet en 2001 : abevigoda.com est mis en ligne dans le seul but de faire savoir aux internautes si Abe Vigoda est mort ou ...pas. Il a donc été mis à jour définitivement pour la dernière fois ce mardi 22 janvier 2016...

Lors de son passage à la presse association, sa fille Carol Fuchs Vigoda, a confirmé le décès d’Abe Vigoda dans sa maison du New Jersey. Sid Craig, le manager de l’acteur du mythique film de Francis Ford Coppola qui l’a représenté pendant deux décennies a annoncé pour sa part à l’Agence France-Presse la mort de l’acteur. Il a précisé qu’Abe n’a jamais été malade, et a ajouté également que c’était un acteur formidable et un type bien.

Il fait sa première apparition sur scène à l'âge de 17 ans dans son quartier de Brooklyn et a cheminé dans de petits spectacles de théâtre pendant plus de 20 ans.


Avec Son visage long, vide et rarement souriant, il est resté très demandé dans des rôles de type malfrats.

L’acteur américain est connu pour avoir interprété dans « Le Parrain », le rôle de Salvatore Tessio, ami de longue date de Vito Corleone (Marlon Brando) qui tente de le trahir en assassinant son fils, dans Le Parrain (de Francis Ford Coppola, en 1972). Abe Vigoda connaît enfin la notoriété dans les années 70 à plus de 50 ans. Son visage si particulier et sa voix désormais célèbre lui donnent accès à d’autres rôles :

⦁ Dans Mafia : la trahison de Gotti (1998), où il incarne le malfrat Paul Castellano.
⦁ Entre 1975 et 1977, il campe le détective Phil Fish dans la série Barney Miller.
⦁ Son succès est tel qu’il est nommé trois années de suite aux Emmy Awards (en 1976, 1977 et 1978).
⦁ Dans les années 1980, il partage l’affiche avec John Travolta et Kirstie Alley dans Allô maman, ici bébé ! (1989).

Carol Vigoda a été très déçue que l'Académie des Oscars n'avait pas respecté la mémoire et la carrière de son père en ne le faisant pas apparaître dans la vidéo : « Le 28 février, les Oscars ont montré beaucoup de gens lors de la séquence In Memoriam mais elle a trahi Abe Vigoda en ne rendant pas hommage à l'énergie et au talent qu'il a apportés à l'industrie du cinéma ».
Abe a été enterré au cimetière Beth David à Elmont (New York).

 

 

Ajouter un message