Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

789 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Carnet : Richard Medioni

Carnet : Richard Medioni 11 avril 1947 - 13 novembre 2016
17/11/2016

L'inventeur de Pif Gadget

Le rédacteur en chef et journaliste français Richard Medioni, connu pour être un des piliers de la bande dessinée, est décédé le dimanche 13 novembre 2016. Il s’est éteint à l’âge de 69 ans au service de soins palliatifs du CHU de Reims. Richard Medioni a succombé des suites d’un cancer dont il souffrait depuis plusieurs années a-t-on appris auprès de ses proches.


Pour beaucoup, ce nom n’évoque pas spontanément une série ou un auteur à succès, la simple évocation de Pif Gadget remettra en mémoire le souvenir d’un des plus grands rédacteurs en chef des éditions Vaillant.

⦁ Après avoir participé au lancement de la nouvelle formule du journal de Pif, Richard Médioni impulse à partir de 1971, un nouveau souffle au magazine alors étroitement contrôlé par le Parti communiste français.
⦁ Le jeune rédacteur, alors âgé de 24 ans va non seulement contribuer au décollage des ventes du journal (certains numéros atteindront le million d’exemplaires !) mais aussi à un renouvellement du journal.
⦁ Il contribue à sa création et y travaille en tant que rédacteur en chef de 1971 à 1973 et dirige ensuite la section artistique dans l’édition de beaux livres à partir de 1980.

Il a contribué à sa manière à une meilleure qualité et visibilité de la bande dessinée

De nombreux personnages de bandes dessinées, à savoir Pif et Hercule, Placid et Muzo, Corto Maltese, Cai-Luron Rahan ou encore le concombre masqué ont partagés leurs histoires à travers les éditions Vaillant et se sont développés dans le magazine Pif, le plus diffusé du pays. Le succès de ces héros mythiques est le résultat d’une excellente collaboration dont faisait partie le journaliste.
L’effet gadget qui faisait également partie du contenu du journal a participé à la réussite du magazine avec la collaboration des artistes talentueux invitant les grands noms de la BD comme : Pratt, Chéret, Poïvet , Paul Gillon, Jean Tabary, Mandryka ou Marcel Gotlib à le rejoindre.

Richard Medioni a quitté la rédaction de Pif en 1973, l'ancien rédacteur en chef a toujours fait partie de la substantifique moelle de Pif Gadget, le chien humaniste. Son ouvrage ‘La véritable histoire de Pif Gadget’, racontée avec sensibilité, Il y raconte passionnément les coulisses de Pif, les hommes et les femmes qui faisaient ce journal. La preuve que tout ce qui s'appelle « gadget n'est pas forcément superflu ».

Lorsque Richard Medioni a abandonné la scène du 9e art, il s'est dirigé vers l'édition, devenant directeur artistique dans le domaine des beaux livres. Il a exercé cette activité jusqu'à ces dernières années. L’Humanité a présenté ses condoléances à Françoise, à son fils, Félix, ainsi qu’à toute sa famille. Les obsèques se dérouleront vendredi 18 novembre à 15 heures au cimetière du Montparnasse.

 

Ajouter un message