Carnet

Michael Parks

Michael Parks 24 avril 1940 - 9 mai 2017
11/05/2017

Michael Parks, l’acteur américain que Tarantino avait engagé comme acteur récurrent, est décédé à l’âge de 77 ans.
Père de James Parks aux côtés de qui il avait joué dans deux films, dont « Boulevard de la mort » de Quentin Tarantino et le volume 1 de « Kill Bill », Michael Parks, de son nom de naissance Harry Samuel Parks, a tenu de nombreux rôles durant ses 57 années de carrière. 
Né aux États-Unis, à Corona le 24 avril 1940, le comédien vient récemment de fêter ses 77 ans. En incarnant le personnage d’Adam dans « La Bible » en 1966, un film de John Huston, après quelques petits rôles sur le petit écran, il s’est pour la première fois fait connaitre du grand public. Sa carrière est lancée, et il a par la suite joué, entre 1969 et 1970, dans la série « Then Came Bronson ».
Éternel second rôle de la télévision, David Lynch a fait appel à son talent de comédien pour interpréter le rôle de Jean Renault, un revendeur de drogue. Il est également apparu dans « The Equalizer », « Grindhouse », Django Unchained », ou encore « Kill Bill », avec des réalisateurs de renoms, dont Quentin Tarantino et Robert Rodriguez.
Pour « Red State », le trophée du meilleur acteur lui a été décerné en 2011, au festival international du film de Catalogne. En août dernier, il était encore à l’affiche de « Blood Father », avec Mel Gibson. 
À l’annonce de sa mort le mardi 9 mai 2017, nombreux sont ceux qui lui ont rendu hommage, dont Kevin Smith réalisateur de « Tusk » et « Red State », qui considère Parks, comme le meilleur acteur qu’il ait jamais côtoyé. 
Si le réalisateur Kevin Smith a annoncé sa disparition sur son compte Instagram, il n’a mentionné aucune infirmation, ni sur les circonstances de sa mort, ni l’heure et l’endroit des obsèques.

 

Ajouter un message