Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Avis mortuaire : Manuel Pradal

Avis mortuaire : Manuel Pradal 22 mars 1964 - 13 mai 2017
15/05/2017

« Je milite pour un cinéma buissonnier »

Celui qui a réalisé « Marie Baie des Anges », Manuel Pradal âgé à peine de 53 ans est décédé le samedi 13 mai 2017. Mort des suites d’une longue maladie, sa famille a annoncé son décès à l’AFP, sans mentionner aucune infirmation ni sur la date, ni sur l’endroit des obsèques. Pradal était un cinéaste sensible, poétique et exigeant, a déclaré sa sœur Laurie. Le journal L’Alsace a confirmé le décès du cinéaste Ardéchois dans ses lignes.

Manuel Pradal qui à son adolescence louangeait Pier Paolo Pasolini, a réalisé tout au long de sa carrière, 8 longs métrages dont « Canti », son tout premier sorti en 1991 avec Agnès Jaoui. L'histoire verticale d'une mère et de son fils dans une cité, au faîte de la colline. L'histoire horizontale de trois mauvais garçons et de deux jeunes prostituées qui filent vers les plages.

Manuel Pradal en quelques points

⦁ Suivra 6 ans plus tard « Marie Baie des anges », un film qui raconte la vie d’une fille amoureuse d’un petit délinquant et qui révéla Vahina Giocante. Pradal a encore fait appel à son talent en 2009 pour être l’héroïne dans « La Blonde aux seins nus ».
⦁ Manuel Pradal tourne en 2006 « Un crime », un film d’amour coécrit avec Tonino Benacquista et qui met en scène Emmanuelle Béart ainsi que le comédien Norman Reedus.
⦁ En adaptant en 2012 « Tom le cancre », le cinéaste a voulu prouver que tourner avec des amateurs, dont des enfants de 5 ans, redonne au septième art « du jus, de l’espace ». 

« Je milite pour un cinéma buissonnier »

...assurait le cinéaste en 2015 dans un entretien au journal L'Humanité, alors qu'il faisait une tournée dans des communes sans salle de cinéma pour présenter Tom le cancre.

Il ne s’est pas arrêté là et n’a pas pour autant abandonné la thématique jeunesse. Il signe en 2014 une production à gros budget, intitulée « Benoît Brisefer : Les Taxis rouges », une adaptation qui raconte les aventures d’un personnage de BD.

La dernière réalisation de ce diplômé de la première promotion de la Femis, date de l’année dernière qu’il intitula « La petite inconnue » où l’on aperçoit une partie de sa famille. Ses proches qui, dans l'impossibilité de répondre aux innombrables messages de soutien reçus lors du décès ont adressés à tous de très chaleureux remerciements.

 

Livre d'Or

KAREN MENAHEM-PAROLA mardi 16 mai 2017
De tout coeur avec sa famille Amitiés Karen

Ajouter un message