Carnet

Nicole BESNARD

Nicole BESNARD 23 mai 1928 - 20 août 2017
23/08/2017

« La beauté du diable »

L’actrice française a été révélée par son interprétation du rôle de Marguerite dans « La Beauté du diable » s’est éteinte le dimanche 20 août 2017 à Porspoder dans le Finistère. Sa disparition a été annoncée par sa fille unique Brigitte Bornemann et relayée par la presse française dont Le Dauphiné Libéré. Sa fille a précisé que sa mère était décédée de "problèmes pulmonaires" à Porspoder, où elle résidait.

Elle eut une carrière éphémère, mais son visage a marqué une génération

Nicole Besnard entre au Cours Simon après avoir suivi des cours de Béatrice Dussane au Conservatoire d’art dramatique de Paris. Elle naquit et grandit à Grenoble puis déménage avec sa famille à Paris pendant la guerre. Ses deux premiers films seront :

⦁ "Au royaume des cieux" de Julien Duvivier avec Serge Reggiani (1949) et
"La Beauté du Diable" (1950) de René Clair, dans lequel elle interprète Marguerite la Bohémienne dans l'adaptation de Faust aux côtés de Gérard Philipe, Michel Simon et Simone Valère. Le film est une relecture tout ce qu'il y a de plus conventionnelle du conte de Goethe.

Méphisto est envoyé par Lucifer et entre en contact avec Henri Faust (éminent professeur arrivé au terme de sa vie) afin de lui voler son âme. Il lui offre jeunesse, gloire et richesse pour un jour ! Il obtiendra finalement le salut de son âme grâce à l'amour de ...Marguerite.

La passion des belles choses, des beaux objets la guidera toute sa vie.

Avec toutefois onze longs-métrages, la jeune artiste abandonne très tôt, dans les années 1957/58, le cinéma et le théâtre, pour se consacrer à sa passion des meubles anciens et devenir antiquaire de Paris. Réservée dans la société, (elle aimait les longues promenades dans la forêt de Fontainebleau), Nicole ne veut pas d'un statut de starlette, elle veut vivre sa vie. C'est un grand caractère, indépendant, féministe sans discours, mais dans les actes. Sans jamais aucun regret pour le cinéma, le théâtre, la célébrité, elle se fait alors très discrète. Son dernier film sera "L'Auberge en folie" de Pierre Chevalier, en 1957.
Les obsèques de Nicole Besnard ont eu lieu le jeudi 24 août 2017 à Porspoder.

 

Ajouter un message