Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Obsèque : Phil Spector

Obsèque : Phil Spector 26 décembre 1939 - 16 janvier 2021
20/01/2021

Le légendaire producteur de musique Phil Spector est mort en prison

Célèbre pour ses compositions des années 1960, il avait été condamné en 2009 à dix-neuf ans de prison, pour le meurtre de l’actrice Lana Clarkson, "Je crois que je viens de tuer quelqu’un", derrière lui, la belle Lana s'est effondrée dans un fauteuil du vestibule, le crâne en bouillie le 3 février 2003. Phil Spector, lui, est décédé à l'hôpital pénitentiaire de Stockton. Dans les titres de la presse annonçant sa disparition comme le Midi Libre, les mots prisons et mur du son reviennent en majorité pour évoquer le côté obscur du producteur américain.

Né dans le Bronx le lendemain de Noël en 1939, le jeune Harvey Phillip Spector déménage à Los Angeles avec sa mère en 1953 après le suicide de son père. En 1958, il fonde le groupe Teddy Bears avec ses amis de lycée...

« Le mur du son ».

Avant cette déchéance, Spector était salué comme un visionnaire pour avoir créé le «Wall of Sound» qui fusionnait des harmonies vocales animées avec de somptueux arrangements orchestraux pour produire des monuments pop tels que «Da Doo Ron Ron» , «Be My Baby» ou «He's a Rebel»... Très conscient de lui-même, il a cultivé une image de mystère et de puissance avec ses lunettes noires et son expression impassible.
⦁ Tom Wolfe l'a décrit comme le « premier magnat de l'adolescence ».
⦁ Bruce Springsteen et Brian Wilson ont ouvertement reproduit ses techniques d'enregistrement grandioses et son romantisme.
⦁ John Lennon l'avait qualifié de « plus grand producteur de disques de tous les temps ». En 1969, il produit Let It Be, le dernier album studio des Beatles...

Il devient le premier producteur superstar du rock & roll et millionnaire à 21 ans.

A 18 ans, il attire l’attention du producteur Lester Sill, qui lui demande de coécrire le tube de Ben E. King : Spanish Harlem. Mais c’est en tant que producteur que Phil Spector fait sa plus grande impression.
Fin 1961, il fonde Philles Records et produit notamment un groupe de filles, les Crystals.
En 1963, il crée quatre des dix plus gros succès de 1963 : Da Doo Ron Ron et Then He Kissed Me des Crystals
Zip-a-Dee-Doo-Dah de Bob B. Soxx & the Blue Jeans et surtout: Be My Baby des Ronettes.

Comme le dit Philippe Manœuvre, il avait déjà 20 numéros 1 derrière lui à 23 ans et ce petit génie va gravement indisposer les DJ américains à force d'arrogance, ils vont le boycotter quand il sort en 1966 son chef d'œuvre "River deep, moutain high" avec Tina Turner.

Puis, il disparaît, et réapparait en 1969 dans le film Easy rider où il joue le trafiquant de cocaïne (qui était devenu sa passion).
Véritable architecte du son, il ne s’interdisait aucune démesure, mais Phil Spector était aussi un homme violent et paranoïaque dont la folie se répercutait sur ses nombreuses collaborations, des Ronettes aux Beatles.

L’Homme qui aimait les flingues.

Toutes ses amies ou ses copines d'un soir racontent les menaces, les pistolets braqués sur elles et il s’était fait virer d'une soirée pour avoir brandi sa pétoire en hurlant que toutes les femmes méritent une balle dans la tête.
Il avait tiré dans le plafond du studio de John Lennon un jour d'enregistrement.

Leonard Cohen lui avait répondu avec humour : "J’espère que c’est vrai, Phil"
quand celui-ci lui avait mis sur la tempe le pistolet en déclarant « je t’aime Léonard » ou encore Les Ramones les punks new-yorkais, menacés aussi avec une arme à feu pour écouter un titre jusqu’à la fin ...

Oui, l’homme fut aussi immonde que son œuvre est belle et largement considéré comme l'un des producteurs les plus influents de l'histoire de la musique Pop-Rock.

« Et quand l'amour s'en va il s'en va pour de bon
Da dou ron ron ron, da dou ron ron
Ne pleurez pas on n'y peut rien au fond
Da dou ron ron ron, da dou ron ron
Oui, Phil nous a dit adieu... »...

 

Ajouter un message