Carnet

Elinor OSTROM

Elinor OSTROM 7 août 1933 - 12 juin 2012
01/10/2015

L’économiste et politologue américaine, Elinor OSTROM s’éteint mardi 12 juin 2012 à Bloomington (Indiana). Elle voit le jour à Los Angeles, le 7 août 1933, d'Adrian et de Leah AWAN. Diplômée de Beverly Hills High School en 1951, elle soutient en 1965 sa thèse en sciences politiques à l'UCLA où elle avait effectué toutes ses études supérieures. En 1973, elle fonde le Workshop in Political Theory and Policy Analysis à l'Université d'Indiana avec son mari, Vincent OSTROM. Ses travaux portent principalement sur la théorie de l'action collective et des biens publics et s'inscrivent dans le cadre de la « nouvelle économie institutionnelle ». En octobre 2009, elle est la première femme à recevoir le « Prix Nobel » d'économie.

  • Le Nouvel Observateur évoque la disparition de « la première femme lauréate du prix Nobel d'économie » et survole brièvement sa carrière dans son article annonçant sa mort.
  • Ouest France a pour sa part, parlé de la mort d’un « trésor magnifique et irremplaçable » selon les termes de L’Université d’Indiana dans son article relayant la triste nouvelle.
  • De son côté, Libération s’attarde sur le prix Nobel de « la première et seule femme à ce jour à recevoir le prix Nobel d'économie » dans sa colonne rapportant son décès.
  • La Tribune en fait de même dans son article intitulé « Décès de la première et unique femme prix Nobel d'économie ». L’article revient sur le parcours de la « pionnière et la seule femme à avoir reçu le prix Nobel d'économie ».
  • Le Point rapporte que « Le prix Nobel d'économie de 2009, elle l’avait partagé avec l'économiste américain Oliver WILLIAMSON » dans son article faisant part de sa disparition.
  • Par ailleurs, Europe 1 rapporte qu’« avec ses travaux « démontrant comment les biens communs peuvent être efficacement gérés par des associations d'usagers » et en « remettant en cause l'idée classique selon laquelle la propriété commune est mal gérée et doit être prise en main par les autorités publiques ou le marché » lui a value le Nobel d’économie en 2009 » dans son article annonçant son décès.
Ajouter un message