Carnet

Jean KIFFER

Jean KIFFER 30 juin 1936 - 11 août 2011
01/10/2015

L’homme politique français, Jean KIFFER est mort le 11 août 2011 à Amnéville, vaincu à 75 ans par une crise cardiaque. Il voit le jour à Merten (Moselle), le 30 juin 1936, dans une famille de cultivateurs. Il étudie au petit séminaire de Montigny-lès-Metz, au lycée Fabert de Metz puis à la faculté de médecine de Nancy. Jeune médecin, il installe son cabinet à Amnéville en 1963, commune alors détenue par un maire PCF. Il devient maire d'Amnéville en 1965 et conserve sa place jusqu’à sa mort. Il est député réformateur puis RPR de la Moselle de 1973 à 1978 et de 1986 à 1997.

·         France Soir publie l’article « Amnéville : Jean KIFFER est décédé » pour rapporter l’annonce de son décès. L’article annonce que « Le maire d'Amnéville a été retrouvé inanimé à son domicile ce jeudi. Âgé de 75 ans, l'ancien député s'est éteint dans la nuit. L'alerte a été donnée par son épouse après qu'elle ait découvert son corps inanimé à leur domicile. Amnéville est en deuil. Cette commune de Moselle vient de perdre celui qui fut son maire durant 46 ans, sans interruption » tout en revenant sur son parcours.

·         Pour sa part, Antoine DELTHIL de Paris Match annonce sa mort via l’article intitulé « Jean KIFFER, le bâtisseur-provocateur s’en est allé ». Il y souligne qu’« Ancien député, son parcours politique est très étroitement lié à celui de la commune, qu’il dirigeait depuis 1965. Dirigeant la ville d’une main de fer, l’homme était connu pour ses coups de sang à l’encontre de ses détracteurs. Certains des derniers articles publiés sur son blog en donnent un bon aperçu. Amnéville a perdu son maire. C’est une personnalité politique phare du département mosellan qui vient de s’éteindre ».

·         De son côté, Le Républicain Lorrain le fait avec « Le Dr Jean KIFFER est mort ». L’article rapporte qu’« Élu sans discontinuer depuis 1965, Jean KIFFER a assuré la prospérité d’Amnéville en développant son pôle thermal et touristique. Bâtisseur génial pour les uns, personnalité incontrôlable pour les autres, Jean KIFFER, connu pour ses coups de gueule, son culot à toute épreuve et son tempérament volcanique, était un bagarreur qui ne laissait personne indifférent. Victime d’un arrêt cardiaque, il est décédé brutalement, cette nuit à son domicile ».

·         Avec l’article « Jean KIFFER, le maire atypique d'Amnéville est mort », Le Parisien annonce la disparition de « ce monument de la politique locale, déçu par la République, avait marqué les esprits en janvier dernier en érigeant sa ville en « principauté virtuelle de Stalheim », en référence au nom qu'elle portait lors de l'annexion allemande en 1871 » tout en survolant le parcours du « Baron de la droite locale ».

Livre d'Or

Ajouter un message