Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Funérailles : Jean BAUDRILLARD

Funérailles : Jean BAUDRILLARD 27 juillet 1929 - 6 mars 2007
01/10/2015

D'origine paysanne, il est fils unique et son père est gendarme.

Le philosophe français, Jean BAUDRILLARD s’est éteint le 6 mars 2007 à Paris. Il nait le 27 juillet 1929 à Reims. Remarqué à l'école primaire par ses instituteurs, ceux-ci l'aident à intégrer le lycée et à devenir boursier. C'est au lycée Henri-IV à Paris, où il prépare le concours d'entrée à l'École normale supérieure, qu'il fait sa première rupture radicale, à la fois amicale, amoureuse, studieuse et révolutionnaire, en tournant le dos au concours, pour aller s'établir comme ouvrier agricole puis maçon à la tâche, dans la région d'Arles. À son retour, il finit ses études supérieures à l'université des langues de la Sorbonne, et obtient le CAPES en allemand.

Classé "Inclassable" 

Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Jean BAUDRILLARD l'inclassable ». Il y est rapporté que « Sociologue de formation et philosophe de vocation, auteur de livres traduits dans le monde entier, Jean BAUDRILLARD est mort hier à Paris à l'âge de 77 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Cet inclassable opposait volontiers la liberté de l'esprit au confort intellectuel de ses contemporains. Refusant de s'identifier à un quelconque esprit de système, récusant la figure de l'intellectuel donneur de leçons et prescripteur de morale, cet anti-Bourdieu était né à Reims en 1929. Après avoir acquis une formation de germaniste et de sociologue, il fut nommé à la faculté de Nanterre en 1966, puis au CNRS. Sensible à la pensée de la déconstruction de la métaphysique, mais aussi influencé par les théories structuralistes du langage, il imposa une pensée singulière en quelques livres ».

Pourfendeur de la société de consommation et des médias

Pour sa part, Libération fait part de son décès via l’article intitulé « décès de Jean BAUDRILLARD, pourfendeur de la société de consommation et des médias ». Il y est annoncé que « Le sociologue et philosophe Jean BAUDRILLARD, mort mardi à Paris à l'âge de 77 ans des suites d'une longue maladie, a porté pendant 40 ans un regard féroce sur la société de consommation, dont il a dénoncé l'insignifiance et prophétisé le déclin. Issu de la mouvance de mai 1968, ce penseur de renommée internationale, et également photographe à l'œuvre reconnue, a élaboré une critique radicale des médias, baignée d'humour noir et d'un pessimisme joyeux qu'il a instillé dans une cinquantaine de livres ».

Dans son article « Le philosophe Jean BAUDRILLARD est mort », Le Nouvel Observateur annonce que « Le sociologue et philosophe Jean BAUDRILLARD est décédé mardi 6 mars à Paris, à l'âge de 77 ans, a-t-on appris dans son entourage. Théoricien du concept de la « disparition de la réalité » d'un monde qui bascule dans le virtuel, le philosophe se décrivait comme un « désillusionniste » ».

Ajouter un message