Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Henri AMOUROUX

Disparition : Henri AMOUROUX 1 juillet 1920 - 5 août 2007
01/10/2015

Le journaliste et historien français est mort

Henri AMOUROUX est mort le 5 août 2007 au Mesnil-Mauger, dans l'ancienne commune de Sainte-Marie-aux-Anglais (Calvados). Membre de l'Institut de France et président du prix Albert-Londres pendant 21 ans, il nait le 1er juillet 1920 à Périgueux. Agé de 18 ans, il s'inscrit à l’École supérieure de journalisme de Paris, il effectue son premier stage à l’agence de presse Opera Mundi à Paris à la fin 1938. Puis il retourne à Bordeaux et devient journaliste stagiaire à La Petite Gironde. Après la guerre, il est décoré de la Croix de guerre 1939-1945 pour un fait d'arme contre l'ennemi, à proximité de Royan, et durant lequel il est blessé. 

Il s'est éteint dans sa 87ème année

La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « Mort d'Henri AMOUROUX, historien de l'Occupation ». Il y est rapporté que « Le journaliste, écrivain et historien Henri AMOUROUX, décédé dimanche matin à 87 ans, laisse derrière lui une œuvre importante mais controversée sur la vie des Français sous l'Occupation ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né le 1er juillet 1920 à Périgueux, il a effectué une grande partie de sa carrière à Sud-Ouest. Il en deviendra directeur général en 1968, avant de prendre la direction de France-Soir pendant quatorze mois à partir de février 1974. Parallèlement à son métier de journaliste, il a mené une carrière littéraire qui lui a conféré une notoriété certaine, notamment au travers de sa « Grande histoire des Français sous l'Occupation » ».

Réalisation de plusieurs grands reportages de politique étrangère

Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « La disparition d’Henri AMOUROUX». Il y est annoncé que « Henri AMOUROUX s’est éteint dimanche en Normandie, à l’âge de 87 ans. L'historien et journaliste, spécialiste de l'histoire de l'Occupation, était né le 1er juillet 1920 à Périgueux. On se souvient de son témoignage, lors du procès de Maurice Papon à Bordeaux, en faveur de l'ancien préfet de Gironde qui était devenu le symbole de la collaboration de certains hauts fonctionnaires français avec les nazis ».

Dans son article « L'historien et journaliste Henri AMOUROUX est mort », Le Monde annonce que « Henri AMOUROUX, journaliste et historien spécialiste de l'Occupation, est mort dimanche 5 août à l'âge de 87 ans en Normandie. Le journaliste a par ailleurs réalisé plusieurs grands reportages de politique étrangère, sur le Viêtnam, l'URSS et Israël, des émissions de radio pour France Inter et de télévision pour TF1. Il a aussi écrit plusieurs ouvrages sur Israël et une biographie de l'ancien premier ministre Raymond BARRE ».

Ajouter un message