Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Nécrologie : Robert BINEAU

Nécrologie : Robert BINEAU 11 janvier 1914 - 18 novembre 2011
01/10/2015

Commis du Trésor dans la vie civile

L’officier français de la Seconde Guerre mondiale et compagnon de la Libération, Robert BINEAU est décédé à 97 ans, le 18 novembre 2011 à Menton. Il voit le jour à Vasles, le 11 janvier 1914. Né dans une famille de cultivateurs des Deux-Sèvres, il termine son service militaire comme maréchal des logis. Il est mobilisé en 1939 dans le 103e régiment d'artillerie lourde, le régiment de son service militaire, et fait la campagne de Belgique. Blessé à l'œil droit lors de l'évacuation de Dunkerque, il est soigné dans l'hôpital anglais où il prend connaissance de l'appel du 18 juin du général de Gaulle et s'engage dès sa sortie de l'hôpital, le 1er juillet, dans les Forces françaises libres. Après la guerre, il reprend ses fonctions civiles, est percepteur puis trésorier principal en 1965 et prend sa retraite en 1977.

Les obsèques de Robert Bineau 

Le mercredi 23 novembre 2011, ses obsèques sont célébrées en la basilique Saint-Michel Archange à Menton.
Nice Matin annonce son décès en publiant l’article « Décès de Robert BINEAU, Compagnon de la Libération ». Il y est rapporté que « C'est un homme au parcours exceptionnel qui vient de s'éteindre. Robert BINEAU, ancien des Forces Françaises Libres, avait inscrit son nom dans l'histoire de France, avec une modestie, une simplicité qui forcent l'admiration ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Âgé de 97 ans, il était l'un des 33 survivants des 1 036 Compagnons de la Libération. Il était notamment commandeur de la Légion d'honneur, titulaire de la croix de guerre 39-45 et de la Médaille de la Résistance avec rosette. Les écoliers du secteur connaissaient bien ses sourcils broussailleux, qui ne manquaient pas d'impressionner, lorsqu'il se rendait dans les établissements scolaires pour témoigner ».

Compagnon de la libération

Pour sa part, Le Courrier de l’Ouest fait part de son décès via l’article intitulé « Robert BINEAU, Compagnon de la libération, est décédé ». Il y est annoncé que « Robert BINEAU, dernier Compagnon de la Libération des Deux-Sèvres, est décédé hier à Menton, dans les Alpes-Maritimes, à l’âge de 97 ans. Né à Vasles en janvier 1914, il est mobilisé en 1939. Évacué en Angleterre, après avoir été blessé à Dunkerque, il s’engage dès juillet 1940 dans les Forces françaises libres. Suivront six ans de combat au Tchad, au Moyen-Orient, en Italie et en France ».

Ajouter un message