Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Inhumation : Francis MAYER

Inhumation : Francis MAYER 1 septembre 1950 - 9 décembre 2006
01/10/2015

Un cancer a eu raison de lui

Le haut fonctionnaire français, Francis MAYERmeurt le 9 décembre 2006 à Paris, emporté à 56 ans par un cancer. Il fut le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations du 18 décembre 2002 à sa mort. En effet, très affaibli et souvent hospitalisé depuis le début de 2006, il a dirigé l'institution jusqu'à la veille de son décès. Né le 1er septembre 1950 à Ettendorf, il est remarqué par ses professeurs et devient boursier du lycée Kléber de Strasbourg. Il réussit l'agrégation d'allemand et commence à enseigner cette langue avant d'intégrer l'ENA dont il sort en 1979. Il entre en 1979 à la Direction du Trésor dont il devient directeur adjoint, chef du service des affaires européennes et internationales en 1994. Il était marié et père de trois enfants.

Véritable humaniste et une forte personnalité qui marquait ses interlocuteurs 

Libération annonce son décès en publiant l’article « La Caisse des dépôts perd Francis MAYER ». Il y est rapporté que « Le DG, qui avait affirmé son indépendance, est mort samedi. Décédé samedi à 56 ans des suites d'une «longue maladie», Francis MAYER, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), laisse derrière lui un bilan plus qu'honorable ». Par ailleurs, l’article souligne que « Pourtant, la nomination de Francis MAYER, en décembre 2002, avait soulevé une belle polémique politique. Protégé de Jacques CHIRAC, il débarquait avec la réputation d'un parachuté, pour prendre la place du socialiste Daniel LEBÈGUE. Et, très vite, il s'est révélé beaucoup plus indépendant du gouvernement que prévu. A plusieurs reprises, il n'a pas hésité à monter au créneau contre ses tutelles pour défendre les intérêts de la Caisse des dépôts ».

Pour sa part, La Banque Européenne d’Investissement fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de Francis MAYER, directeur général de la Caisse des Dépôts ». Il y est annoncé que « Nous avons appris avec une très vive émotion le décès de Monsieur Francis MAYER survenu à Paris, le 9 décembre 2006, emporté par la maladie. Il a été membre du comité de direction de la BEI de 1999 à 2002, avant de prendre la direction générale de la Caisse de Dépôts (CDC) à Paris. Cette brillante nomination avait couronné le parcours professionnel d'un homme au dynamisme exceptionnel, profondément engagé au service de la construction européenne et particulièrement attaché à l'amitié franco-allemande. Il restera dans les mémoires à la Banque comme l'inspirateur du concept de la FEMIP et comme un véritable humaniste et une forte personnalité qui marquait ses interlocuteurs ».

Il s'est beaucoup investi pour le rapprochement franco-allemand

Dans son article « Décès de Francis MAYER, patron de la Caisse des Dépôts », le site web regio-pamina.org annonce que « Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Francis MAYER, est décédé samedi à Paris. De nombreuses personnalités du monde politique, économique et financier lui ont rendu hommage. Pour Jacques CHIRAC « il a incarné toutes les vertus de notre haute fonction publique, alliant autorité, sens de l’écoute et volonté constante de modernisation ». L’Alsace perd « un grand patron », PAMINA perd un citoyen qui, tout au long de sa carrière, s’est pleinement investi pour le rapprochement franco-allemand ».

Ajouter un message