Carnet

André BORD

André BORD    - 13 mai 2013
01/10/2015

L’homme politique français André Bord, est décédé le 13 mai 2013 à Holtzheim en Bas-Rhin. Il est principalement connu pour avoir été l’ancien ministre résistant et gaulliste de la première heure. Sa disparition a été annoncée par le quotidien Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Né à Strasbourg, André Bord a grandi au sein d’une famille ouvrière dans le quartier populaire du Schluthfeld. Son père a travaillé en tant que grutier au Port du Rhin après avoir été mineur en Moselle. Il fait ses études au Collège épiscopal Saint-Etienne de Strasbourg. Dans sa jeunesse, André Bord est soliste à la manécanterie des Petits Chanteurs du Schluthfeld. Il joue également au football et au basket. En raison du manque de moyens financiers de ses parents, il n’a pas pu faire de longues études. C’est à la librairie, maison d’édition et imprimerie de livres religieux F.-X. le Roux & Cie à Strasbourg qu’André Bord entre en apprentissage.

En 1941, André Bord rejoint la Dordogne et les maquis du Sud-Ouest. Deux ans plus tard, il est arrêté par la Gestapo mais sera rapidement libéré par manque de preuves. La milice l’arrêtera une seconde fois. Grâce à ses camarades du maquis de Vergt en Dordogne, il réussit à s’évader de l’endroit dans lequel il a été enfermé. Plus tard, la Cour martiale de Limoges le condamne à mort par contumace. Il fait partie des recruteurs des commandos qui composent la brigade Alsace-Lorraine d’André Malraux. André Bord s’est éteint à l’âge de 90 ans.

André Bord en quelques dates

1. André Bord avait entamé sa longue carrière politique à la fin des années 1950 sous l'étiquette UNR.
2. Il a notamment été député du Bas-Rhin de 1958 à 1981,
3. président du conseil général du département de 1967 à 1979
4. et du conseil régional d'Alsace de 1973 à 1977. D'abord secrétaire d'Etat à l'Intérieur (1966-1972)

André Bord a ensuite été ministre des Anciens Combattants dans plusieurs gouvernements successifs au cours des années 1970, durant lesquelles il a aussi été secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement. Basé à Strasbourg, Il présidait la Fondation Entente franco-allemande (FEFA) depuis 2002. En hommage à André Bord, le Pont de la Citadelle sur la ligne de tram D reliant les villes de Strasbourg et de Kehl a été baptisé à son nom en 2017. André Bord meurt dans son sommeil à son domicile.

Ajouter un message