Carnet

Anny Gould

Anny Gould 8 janvier 1920 - 14 novembre 2013
01/10/2015

Charles Trenet l’avait surnommé « La négresse blanche ».

La chanteuse qui a fait ses débuts dans le nord avec Line Renaud tire définitivement sa révérence. La reine des jukebox en 1958 avec son adaptation d' "Only you", est décédée à Vierzon l'âge de 93 ans, selon le quotidien Ouest France. Anny Gould a passé toute sa jeunesse à Roubaix (d’où son père était originaire). A 19 ans, elle quitta la ville pour non seulement s’éloigner des futurs champs de bataille mais aussi pour tenter de lancer sa carrière de chanteuse.

Henri Salvador et Anny Gould sont d'ailleurs de la même classe. Ils ont connu tous les deux l'époque si passionnante et si joyeuse de Saint-Germain-des-Prés, (à la sortie de la Seconde Guerre mondiale), le temps des caves où le jazz était roi...

Anny Gould connaît le succès dans les années 1950 en reprenant de grands succès : 

⦁ La plus belle chose au monde, popularisé par Luis Mariano. 
⦁ En 1958, sa version française de Only You des Platters, devenue "Loin de vous", fait d’elle une éphémère « reine des juke-boxes ».

Née Marcelle Trillet, la chanteuse voit le jour en 1920 à Roubaix, et se fait connaître en 1948 en obtenant le prix Lucienne Boyer (prémices de l’Eurovision), la récompense lui permet de faire la première partie de Fréhel, puis de rencontrer Raymond Legrand (père du compositeur Michel Legrand), Pierre Hiegel devient son directeur artistique chez Pathé-Marconi. 
Les plus grands compositeurs : Aznavour, Léo Ferré, Mouloudji et Boris Vian lui écrivent des chansons. Ses concerts lui permettent de rencontrer les stars de l'époque : Edith Piaf et Yves Montand. 
 
Sa voix chaude est depuis longtemps oubliée du plus grand nombre mais Pascal Sevran lui offrira une nouvelle notoriété bien au-delà de ses 80 ans. Un public fidèle l’accompagne à nouveau au cours des années qui suivent. Elle fait ses adieux en 2010 à l’occasion de son 90e anniversaire qu’elle célèbre au Trianon-Paris, dans un concert où elle afficha une forme étonnante aux côtés de son mari Richard (de 20 ans son cadet) et de Michou. Cet ultime lever de rideau célèbrera 65 ans de carrière.

Des fans, des proches et sa famille (son fils et son mari) sont venus rendre un ultime hommage à la chanteuse décédée à Vierzon. La cérémonie en sa mémoire était célébrée à l'église de Graçay (Cher). Parmi les personnes présentes, son pianiste à la fin de sa carrière, Charlie Oleg (L’orgue de «Tournez Manège» ! de 1985 à 1993) : « Je garde un grand souvenir d'elle. Les jeunes, pensez à Anny Gould ! C'était une grande chanteuse avec plein de charme et plein d'enthousiasme ».

 

Ajouter un message