Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

550 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Inhumation : Alain GHEERBRANT

Inhumation : Alain GHEERBRANT 27 décembre 1920 - 21 février 2013
01/10/2015

Poète et explorateur français

Alain GHEERBRANT est décédé le 21 février 2013 à l’âge de 92 ans. Né le 27 décembre 1920 à Paris, Alain GHEERBRANT a notamment dirigé l'expédition Orénoque-Amazone. C’est également le père fondateur de K créateur et auteur de « Dictionnaire des symboles » ainsi que plusieurs reportages dans le monde entier. Il faut savoir que K a publié entre autres Antonin Artaud, Benjamin PERET, Jacques VACHE, Georges BATAILLE, Camille BRYEN, Aimé CESAIRE.

Il s'éteint à l'âge de 92 ans

Le Monde annonce le décès d’Alain GHEERBRANT et déclare « Poète, écrivain, éditeur, reporter, cinéaste à l’occasion, le Français Alain GHEERBRANT a été un infatigable explorateur et défenseur de l’Amazonie, bien avant que l’écologie ne soit à la mode. Il est mort le jeudi 21 février, à Paris, à 92 ans » dans son article intitulé « Alain GHEERBRANT, écrivain et grand explorateur de l’Amazonie, est mort ». Il précise que « Alain GHEERBRANT a été aussi un des premiers à consacrer une étude à l’impact de la théologie de la libération sur le catholicisme latino-américain, L’Eglise rebelle d’Amérique latine (Seuil, 1969) ».

Hommage à l'écrivain

De son côté, le journal L’Express publie l’article ayant pour titre « » dans lequel le journaliste annonce la mort du poète. En effet, il souligne que « Le poète et explorateur Alain GHEERBRANT est mort jeudi 21 février 2013 à l'âge de 92 ans ». Mais également, le journal tient à faire préciser que « Né en 1920 à Paris, l'homme aux mille vies fonde en 1945 K éditeur où seront publiés des auteurs comme Antonin Artaud et Benjamin Péret. En 1948, ses envies d'ailleurs le pousseront à quitter Paris et à s'exiler. Il mène tout d'abord l'expédition Orénoque Amazone, racontée dans le récit de voyage du même nom. Ethnologue, il parcourt ensuite le monde. Hommage à l'écrivain qui réalisera des reportages et écrira quelques ouvrages dont Congo noir et blanc (1955) ou L'Amazone, un géant blessé (1988).

Ajouter un message