Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

550 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Mort : Patrice Chéreau

Mort : Patrice Chéreau 2 novembre 1944 - 7 octobre 2013
01/10/2015

Metteur en scène de pièces et d'opéras, réalisateur, scénariste et acteur au cinéma

Le Parisien annonce le décès de Patrice Chéreau à l'âge de 68 ans.
Né le 2 novembre 1944 dans le village de Lézigné (Maine-et-Loire) où une rue porte son nom.
 

Patrice Chéreau en quelques points

  1. Il avait dirigé le théâtre des Amandiers, à Nanterre 
  2. A 16 ans, il rejoint le groupe théâtral du lycée Louis-le-Grand. 
  3. A 21 ans, il monte Marivaux au festival de Nancy. 
  4. A 22 ans, il prend la direction de son premier théâtre à Sartrouville (Yvelines). Il y pratique un théâtre engagé à gauche pendant trois ans, avant de rejoindre, en 1969, le Piccolo Teatro de Milan (Italie).
  • Récompensé du César du meilleur scénario original pour «L'Homme blessé» en 1984, il avait également mis en scène «La Chair et l'Orchidée», adapté du roman de James Hadley Chase.
  • En 1988, son «Hamlet» au Festival d'Avignon lui vaut cinq Molières
  • «La Reine Margot», avec Isabelle Adjani, sera récompensé par deux fois au festival de Cannes en 1994. 
  • Dans un tout autre registre en1998 :  «Ceux qui m'aiment prendront le train», marquera aussi les mémoires.
  • En 2001, Patrice Chéreau avait réalisé «Intimité», un drame-érotique tiré d'une histoire de l'écrivain Hanif Kureishi et tourné à Londres et il avait obtenu l'Ours d'or de Berlin et le prix Louis-Delluc 2001 du meilleur film français.

A l'opéra, il travaille notamment avec Pierre Boulez, ce qui lui vaut une notoriété internationale

Il présida en 2003 le jury du Festival de Cannes qui donne la palme d'or à «Elephant» de Gus Van Sant.
Il a mis en scène avec Boulez :
  1. Lulu de Berg.
  2. Don Giovanni à Salzbourg
  3. Cosi fan tutte à Aix.
Il prend l'habitude à partir de 2009 de donner une lecture de Coma de Pierre Guyotat. Un geste qu'il a réédité le 26 juillet en clôture du festival d'Avignon, lors d'une dernière rencontre avec le public
 

Ajouter un message