Carnet

Obsèque : Georges Lautner

Obsèque : Georges Lautner 24 janvier 1926 - 22 novembre 2013
01/10/2015

Il avait la science du cinéma populaire.

60 ans de carrière.

Des Barbouzes à Flic ou voyou en passant par Le Professionnel, Georges Lautner a tourné avec les plus grands : Jean-Paul Belmondo, Bernard Blier, Alain Delon, Lino Ventura, Jean Yanne, Mireille Darc... 
Né à Nice le 24 janvier 1926, Georges Lautner avait découvert dès l'enfance l'univers des salles obscures grâce à sa mère, la comédienne Renée Saint-Cyr, qui apparaîtra plus tard dans plusieurs de ses films.
L'information sur sa disparition des suites d'une longue maladie a été relayée par l'ancien cascadeur Rémy Julienne, citant son entourage proche.

 « Les Tontons Flingueurs ».

La comédie fut portée par les répliques cultes du dialoguiste Michel Audiard. Indécrottable succès d'audience à chacun de ses passages à la télévision, le film avec Bernard Blier, Lino Ventura, Francis Blanche, Jean Lefebvre ou encore Robert Dalban, fêta en 2013 les 50 ans de sa sortie en salles. "Je n'ai jamais compris le miracle des "Tontons flingueurs" à travers les âges", disait le cinéaste, qui s'agaçait de ce succès, ayant d'autres ambitions... En 1963, lorsque qu’il sort, le film est éreinté par la critique, le trouvant trop caricatural et à peine divertissant, aujourd’hui le film est culte...

Fin des années 1970, Georges Lautner réalise trois films avec les deux stars de l’époque :
Alain Delon : Les seins de glace et Mort d'un pourri 
Jean-Paul Belmondo :  Flic ou voyou (1978), Le guignolo (1980), Le professionnel (1981) immense succès commercial au thème musical signé Ennio Morricone.
Il rencontre encore le public en 1986 grâce à La Maison assassinée avec Patrick Bruel qui a déclaré : "Merci Georges, le cinéma est bien triste ce soir".
En 1992, C'est le dernier film de Georges Lautner :  "L'Inconnu dans la maison". Le film est un échec dont Georges Lautner ne s'en est jamais vraiment remis.

De nombreuses personnalités ont rendu hommage au réalisateur français qui disparaît 15 jours avant un autre grand du cinéma : Edouard Molinaro, éclot historiquement avec la Nouvelle Vague, à la fin des années 50 comme lui.

Lautner vivait à Grasse et il est enterré dans sa ville natale de Nice, la veille Nice Matin nous apprend que Jean-Paul Belmondo, Aldo Maccione, Charles Gérard ... se sont retrouvés au Michelangelo, le restaurant fréquenté par le cinéaste au vieil Antibes, une veillée de larmes en quelques sortes...
Inhumé dans le caveau familial situé au petit cimetière de la Colline-du-Château, auprès de sa mère, l'actrice Renée Saint-Cyr, Georges Lautner sera aussi aux côtés de son épouse Caroline, avec laquelle il a eu deux enfants.

Notre « Tonton du cinéma » s’en est allé ...

 

Ajouter un message