Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Obsèque : Rémy Julienne

Obsèque : Rémy Julienne 17 avril 1930 - 21 janvier 2021
25/01/2021

L'homme qui a donné à la cascade ses lettres de noblesse.

Le cascadeur Rémy Julienne est mort à l’âge de 90 ans des suites du Covid-19, Il avait été admis en réanimation à l'hôpital de Montargis (Loiret). Grand spécialiste des prouesses automobiles pour le cinéma et la télévision, l’homme avait 1 400 films à son actif.
Rémy Julienne naît le 17 avril 1930 à Cepoy, dans le Loiret. C'est un enfant turbulent et timide fasciné par tous les engins à roues. A 12 ans, il apprend à conduire la moto de son père, une 100cc Peugeot. La deuxième passion de cet enfant débordant d'énergie : le cinéma, qu'il découvre grâce à un maître d'école qui cherche à le canaliser.
"J'étais extrêmement turbulent et un seul maître d'école a su trouver la solution pour calmer mes pitreries : il m'a nommé responsable de la section cinéma et m'a menacé d'être viré si je ne me tenais pas tranquille"

Silence... On casse !

A 34 ans, il tombe dans le cinéma par hasard : un copain journaliste de Moto Revue l'appelle car le réalisateur du films Fantômas recherche des motards. Il doublera Jean Marais et, par la même occasion, rencontrera sur le tournage une légende de la cascade ... Gil Delamare avec qui il travaillera pendant trois ans, au décès de son mentor, il prend la relève...

⦁ Rémy Julienne devient responsable des cascades automobiles d'un film devenu culte : La Grande Vadrouille.
⦁ A partir de là, les collaborations s'enchaînent, et Rémy Julienne travaille pour les plus grands : toujours Gérard Oury (Le Cerveau, Les Aventures de Rabbi Jacob), Georges Lautner (Le Pacha), Claude Lelouch (L'aventure c'est l'aventure, La Bonne Année), François Truffaut (La Nuit américaine), Henri Verneuil (Le Casse), Sergio Leone (Il était une fois en Amérique) …
⦁ Dans Le Gendarme et les gendarmettes, le dernier film de Louis de Funès, il orchestre et double la célèbre séquence de course en 2CV de sœur Clotilde, la moniale folle du volant.

Le trompe-la-mort a doublé les célébrités du cinéma : Alain Delon, Charles Bronson, Johnny Hallyday, Michael Caine, Terrence Hill, Jean Gabin, Al Pacino... Dans L'As des as ou Le Guignolo, il chapote les impressionnantes cascades de Jean-Paul Belmondo, que l'acteur réalise sans doublure « C’est bien lui qui m’a protégé si souvent et cela n’a évidemment pas de prix », rappelle Bebel.

Rémy Julienne assistera l'agent 007 dans ses cinq aventures et il travaille sur les deux premiers opus de Taxi, puis en 2006 pour le film Da Vinci Code de Ron Howard. Il imagine une attraction-spectacle sur les coulisses des cascades de cinéma pour le parc Walt Disney Studios à Paris : Moteur ... Action ! voit le jour à l'ouverture du parc en 2002. Le Point nous apprend que sa plus grande peur, il l'a connue pourtant hors plateau quand il perd un jour le contrôle de sa Porsche entre Florence et Bologne, suivi d'un saut dans le vide de 47 mètres à travers les cimes des arbres, puis 150 mètres de tonneaux frontaux. Il s'en sort groggy, sonné, mais indemne...


Accident Mortel en 2002 sur Taxi 2.

Le seul accident mortel (le caméraman Alain Dutartre) de ses 1400 productions marquera considérablement l’homme et il est victime d'un infarctus suite à une confrontation avec Luc Besson en 2005.

Depuis 1999, Un prix Rémy-Julienne est remis chaque année lors du Festival du film d'aventures de Valenciennes. Après trois infarctus, deux cancers et « un squelette bousillé », Rémy Julienne continue à conseiller, aider la justice sur des affaires criminelles, ou encore échafauder des projets, comme la construction d'un parc à thème sur les plus belles cascades du cinéma…

Il avait toujours un nouveau défi en tête, même après 80 ans bien sonnés. « Mon ange gardien commence à être fatigué », avait coutume de dire ce prince des casse-cou, conscient de faire des heures sup après avoir brûlé la vie à 100 à l'heure.

 

Ajouter un message