Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Carnet : Axel Khan

Carnet : Axel Khan 5 septembre 1944 - 5 juillet 2021
06/07/2021

ne vie à lutter contre le cancer

L'ancien généticien luttait lui-même contre un cancer à un stade très avancé.
"Je vais mourir, bientôt", écrivait Axel Kahn dans un message posté sur sa page Facebook, où il faisait déjà ses adieux. Ce généticien, auteur de nombreux ouvrages et à la tête de plusieurs institutions scientifiques au cours de sa carrière, est mort victime d'un cancer qui s'était aggravé début 2021, annonce la Ligue contre le cancer dont il fut le Président.

La Dépêche nous précise que sa forme de cancer était incurable.
"Je vais mourir, bientôt. Tout traitement à visée curative, ou même frénatrice, est désormais sans objet. Reste à raisonnablement atténuer les douleurs", avait confié le généticien dans une lettre d'adieu.

"Rendre hommage à l'homme c'est d'abord épouser ses combats, saluer cette vie qui avait valeur d'exemple et faire nôtres ses engagements", a réagi dans la foulée le Premier ministre Jean Castex

⦁ Axel Kahn a pour père le philosophe Jean Kahn (1916-1970) et pour mère Camille Ferriot (1914-2005).
⦁ Il est le frère du journaliste Jean-François Kahn, de six ans son aîné, et du chimiste Olivier Kahn (1942-1999).
⦁ Leur lignée comprend un grand-père paternel juif alsacien admirateur de Georges Clemenceau et laïcard et une grand-mère maternelle antisémite refusant de rencontrer leur père.
Axel Kahn perd la foi catholique au contact des jésuites, mais il se forgera « une morale sans transcendance », un humanisme athée « qui finalement est assez proche de celui des chrétiens », constatera-t-il au soir de sa vie.

Docteur en médecine et docteur ès sciences

⦁ Axel Kahn a été directeur de recherche à l'Inserm, directeur de l'Institut Cochin (2002-2007), président de l'université Paris Descartes (2007-2011) et président de la Ligue nationale contre le cancer. 
Il était spécialiste des maladies génétiques, notamment hématologiques. Ses travaux (cancer du foie, expression des gènes, thérapie génique...) avait fait l'objet de près de 600 articles dans des revues internationales ainsi que de nombreux ouvrages. 
⦁ Parmi ses nombreux livres, reflétant sa passion de l'éthique et de la philosophie : "Et l'Homme dans tout ça ?" (éditions Nil en 2000), "L'homme ce roseau pensant" sur "les racines de la nature humaine" (même éditeur 2007) et "Et le bien dans tout ça" (Stock, 2021).  

"Le bout du chemin"

Le titre confirme s’il y avait un doute, l’intention de l’adieu pour le médecin qui écrivait il y a quelques jours : "la mort m’est habituelle depuis si longtemps, elle ne m’obsède pas." Il en a témoigné à cœur ouvert provoquant surprise et consternation chez les Français, habitués à sa pensée clairvoyante, jamais alarmiste mais toujours franche, que ce soit sur les maladies, le Covid-19 dernièrement.

Ajouter un message