Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 851 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Sir Frank Williams

Disparition : Sir Frank Williams 16 avril 1942 - 28 novembre 2021
06/12/2021

Le monde de la Formule 1 orphelin

La famille confirme le décès de Sir Frank Williams, fondateur et ancien directeur de Williams Racing, l'un de ses patrons les plus emblématiques à l'âge de 79 ans. Après avoir été admis à l'hôpital, Sir Francis Owen Garbett Williams, dit Frank Williams s'est éteint paisiblement entouré de ses proches.

Réputé froid, dur, exigeant à l'extrême avec lui-même et avec ses employés

Malgré le handicap (tétraplégique depuis un accident de voiture en mars 1986), il était une légende du sport automobile. Anobli en 99, Sir William hantait les circuits et dirigeait d'une main de fer son écurie. Enzo Ferrari surnommait les employés de cette écurie à taille humaine : les « garagistes », et pourtant ce n’est pas une voie de garage que Franck a suivi, bien que sa vie ne fût pas une longue ligne droite...

⦁ Williams engage ses premières monoplaces en championnat du monde en 1969, d'abord en préparant des châssis d'autres marques puis en concevant ses propres F1 au sein de sa structure privée. C'était la grande époque des écuries artisanales pour l'essentiel anglaises (Tyrrell, Brabham, Lotus...).

Il avait fondé en 1977 l'écurie éponyme avec la collaboration de l’ingénieur Patrick Head avant de passer la main à sa fille, Claire, première femme à diriger une équipe en Formule 1, puis de vendre Williams à un fonds d'investissement américain (Dorilton Capital).

7 fois championne du monde des pilotes (avec notamment Nelson Piquet, Jacques Villeneuve et Prost qui a déclarait : « Il incarnait mieux que quiconque la passion de la F1. Il était le dernier de ces artisans qui ont fait la F1 avec les Colin Chapman, Ken Tyrrell, Ron Dennis et quelques autres...

9 fois championne du monde des constructeurs entre 1980 et 1997.

L'écurie Williams connaissait depuis de nombreuses années des difficultés sportives et financières et il aura fallu 152 millions d’euros au fonds d’investissement Dorilton Capital en 2020 pour acquérir la majorité des parts du groupe William Grand Prix Holding PLC.

Une véritable "success story" pour ce passionné de batailles napoléoniennes, de technologie et de stratégie. Il y a aussi le drame de mai 1994, quand le Brésilien Ayrton Senna se tue à Imola au volant d'une Williams-Renault.

Williams est devenue une société moderne (cotée en Bourse), qui fournit des technologies et des services d'ingénierie dans des secteurs aussi divers que l'automobile, l'aérospatiale, la défense et les énergies, lui survivra.

Les hommages spontanés se sont multipliés suite à la disparition de Sir Frank Williams. Ses pilotes témoignent de sa passion et de son investissement total pour la course automobile. "Je suis incapable d'expliquer le pourquoi de cette passion, mais j'adore les voitures de course, le bruit, les vibrations, l'odeur, le danger," confiait-il au quotidien français Libération en 1997.

C’est un pan de l’histoire de la F1 qui part avec lui.

 

Ajouter un message