Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

789 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Obsèques : Jean DUBUISSON

Obsèques : Jean DUBUISSON 18 septembre 1914 - 22 octobre 2011
01/10/2015

Jean DUBUISSON meurt à l’âge de 97 ans

Naissance : 18 septembre 1914 à Lille, France

État civil : Jean DUBUISSON est un architecte français, auteur de nombreux projets, notamment de logements, durant les Trente Glorieuses. Il est le fils de l'architecte Émile DUBUISSON (1873-1947) et le père du designer Sylvain DUBUISSON (né en 1946) et de l'architecte François DUBUISSON. Il entreprend des études d'architecture à l'École des beaux-arts de Lille et les poursuit à Paris à l'École nationale supérieure des beaux-arts. De retour en France, il souhaite s'impliquer dans l'aventure de la reconstruction, après les destructions massives de la Seconde Guerre mondiale. Il a construit à lui seul 20 000 logements sociaux.

Décès : 22 octobre 2011 à Nîmes

C’est son fils, le designer Sylvain DUBUISSON qui a annoncé son décès

Son avis de décès est paru dans le journal « Midi Libre » paru le 24 octobre 2011.

Ses Obsèques eurent lieu le mercredi 26 octobre 2011, au crématorium de Nîmes. Il fut inhumé en fin d’après-midi au cimetière protestant de Nîmes.

Libération annonce son décès via l’article  « L’architecte Jean DUBUISSON range ses plans ». L’article revient brièvement sur les plus grandes réalisations de celui que le ministre de la Culture, Frédéric MITTERRAND qualifiait de « grand architecte de la modernité ».

La chaine de télévision TF1 dans la rubrique « L'info en continu » annonce aussi le décès de celui qui « portait un projet social de l'habitat ». Une biographie du défunt et un rappel de ses grandes constructions y sont rapportés.

Les hommages pleuvent

Suite à l’annonce de son décès, le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric MITTERRAND salue la mémoire de celui qui est « tout à la fois héritier de la grande culture classique et émule du BAUHAUS et de Le Corbusier ». « Dans ce contexte très difficile, propice aux solutions uniformes, il a su proposer des solutions originales et laisser une empreinte durable » souligna le ministre. Il ajouta « Ce grand architecte de la modernité aura apporté une contribution majeure au patrimoine architectural de notre XXe siècle ».

Ajouter un message