Carnet

John Taylor

John Taylor 25 septembre 1942 - 18 juillet 2015
01/10/2015

La dernière note...

Le pianiste britannique de jazz est décédé d’une crise cardiaque le 18 juillet 2015 à Angers. Les organisateurs du festival Saveurs de jazz, après avoir été informés par Carol, l’épouse de John Taylor, ont annoncé dans un communiqué la triste nouvelle

En plein concert sur la scène de la 6e édition du « Saveurs Jazz Festival » dans le Maine-et-Loire le vendredi soir, un malaise cardiaque a pris le jazzman britannique. Il entamait un duo avec le contrebassiste Stéphane Kerecki, sur l'air du film Alphaville de Jean-Luc Godard lorsqu'il s'est écroulé. Après les premiers secours fournis par les sapeurs-pompiers de Segré et par le SAMU qui tentaient en vain de le réanimer, il a été transféré d’urgence au CHU d'Angers. Mais le pianiste a succombé à l’attaque cardiaque, quelques heures plus tard.

Né le 25 septembre 1942, à Manchester (Grande-Bretagne), John Taylor a débuté sa carrière musicale en 1969 en formant un trio avec les saxophonistes John Surman et Alan Skidmore. L’autodidacte John Taylor avait croisé la route de nombreux musiciens : Lee Konitz, Gil Evans, Kenny Wheeler, Norma Winstone... 

Adepte des petites formations, John Taylor possédait un toucher de piano très personnel, évitant les effets spectaculaires pour se concentrer sur les aspects rythmiques du piano, utilisant toutes les possibilités de l'instrument tant du point de vue mélodique que rythmique.

⦁ Il faudra attendre 1971 pour que le pianiste britannique enregistre son premier album Pause, and Think again. Cette année est également le début d’une longue collaboration (une vingtaine de disques) avec le trompettiste Kenny Wheeler
⦁ Egalement familier de l'orgue et du synthétiseur, il mènera en 1977 sa propre formation : le trio Azimut, formé également avec la chanteuse (et ancienne épouse) Norma Winstone. Le pianiste acquiert ainsi une renommée internationale et devient l’un des musiciens britanniques les plus demandés sur la scène européenne au début des années 1980.
⦁ Par la suite il sera ainsi sideman auprès de nombreux musiciens, dont Jan Garbarek,Gil Evans et Lee Konitz et se produit avec de nombreuses formations dont plusieurs trios piano-basse-batterie.
En 2014, il a enregistré le disque « Nouvelle Vague » avec le quartet de Stéphane Kerecki, le groupe avec qui le pianiste jouait quand il s’est effondré sur son instrument.

Le soir du drame, les organisateurs et les musiciens ont décidé de suspendre le festival et d’annuler le dernier concert d’Éric Legnini et Kellylee Evans. Mais sa femme et sa famille ont pensé autrement en disant aux organisateurs que la musique occupait une place essentielle dans la vie de John Taylor qui a joué sa dernière note, et que les concerts qui ont eu lieu pendant la 6e édition du « Saveurs Jazz Festival » étaient le plus bel hommage que l'on pouvait lui rendre.

Nous lui dédions les paroles de Dalida : « ...mourir sur scène, le coeur ouvert tout en couleur. Mourir sans la moindre peine au dernier rendez-vous ».

 

 

Ajouter un message