Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Obsèque : Sylvie Joly

Obsèque : Sylvie Joly 18 octobre 1934 - 4 septembre 2015
01/10/2015

« La mort, c’est pas de la rigolade… »

L’humoriste et comédienne Sylvie Joly, qui a inspiré de nombreux comiques, dont Pierre Palmade, Florence Foresti ou Muriel Robin, est décédée le 4 septembre 2015 à son domicile parisien. Son mari Pierre Vitry a annoncé sa disparition.

« Ah, c'est quand même une merde ! » avait-elle confiait en 2010 au sujet de sa maladie.

Née le 18 octobre 1934 à Paris, Sylvie Joly qui est atteinte de la maladie de Parkinson sévère depuis plusieurs années et a succombé d'un arrêt cardiaque a d'abord été avocate pendant cinq ans dans le cabinet de Me Jacques Isorni avant de se tourner vers une carrière de comique. À la veille de son 76e anniversaire, Sylvie Joly avait annoncé dans son autobiographie qu’elle est atteinte de la maladie de Parkinson, qui n'est pas forcément mortelle, selon la déclaration de son mari, l’artiste souhaitait contribuer à mieux faire connaître cette maladie.


Pionnière dans le « one woman show »

La petite Sylvie grandit au sein d'une fratrie de sept enfants. Après des études de droit, elle exerce comme avocate pendant près de cinq ans avant de se tourner vers la comédie. Elle suit des formations au cours Simon ou encore à l’école Tania Balachova, puis monte sur les planches pour jouer des classiques du théâtre.
Mais c’est seule sur scène, dans des « one-woman-show », qu’elle s’épanouit vraiment :
Show bourgeois, Ne riez jamais d’une femme qui tombe ou encore La vie, c’est pas de la rigolade… En 1989, elle met en scène le premier spectacle de Pierre Palmade : Ma mère aime beaucoup ce que je fais.
Durant toute sa carrière, elle apparaît régulièrement au théâtre, à la télévision mais aussi au cinéma.

Ses sketches restent gravés dans les mémoires et si la nôtre ne nous fait pas défaut, dans L'Après-diner, Sylvie Joly joue une femme qui rentre d'un repas chez des amis. Installée dans la voiture, elle revisite sa soirée, avec une méchanceté hilarante.   

Avec son humour féroce et décapant, de nombreuses personnalités lui ont rendu hommage :

⦁ Muriel Robin a été parmi les premières à exprimer sa tristesse.
⦁ Anne Rouma­noff a salué la novatrice, fantasque, originale, dans son hommage.
⦁ La ministre de la Culture Fleur Pellerin a quant à elle rappelé dans son hommage que feue Sylvie Joly a ouvert la voie, montrant et démontrant que l’humour au féminin pouvait lui aussi conquérir les plus vastes publics.

L’humoriste, fût faite chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres. Elle laisse son mari et ses deux enfants, Mathilde et Grégoire Vitry en deuil. À l'église Saint- ils étaient présents, certains le visage fermé vêtus tout de noir, d'autres le sourire aux lèvres (marmonnant à leurs voisins les sketchs emblématiques de la Super Woman du rire).
Sylvie Joly répétait que son métier était « de faire du bien aux gens ». Tant ses proches que ses admirateurs s'accordent sur la réussite de cette tâche, un éternel merci.

 

 

Ajouter un message