Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 850 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Décès : Alain KAN

Décès : Alain KAN 14 septembre 1944 - 14 avril 1990
01/10/2015

Le dernier métro pour Alain Kan

Le 14 avril 1990, Alain Kan s'engouffre dans le métro parisien à la station Châtelet. Il est accompagné d'Hubert, le copain se contente de le déposer et ne monte pas dans la rame.
Kan doit ensuite patienter le temps de trois stations pour rejoindre son appartement situé près de la gare de Lyon. Il n'y arrivera jamais. Perdu dans le tumulte de la capitale et de sa vie, il ne réapparaîtra plus et sera officiellement déclaré mort dix ans plus tard, comme le veut la loi.

Héros punk disparu dans les souterrains de Paris

Alain Kan est un chanteur français. Il grandit au sein d’une famille recomposée. Son patronyme lui provient de son beau-père. Notons qu’il n'a jamais connu son géniteur. Son premier disque 45 tours, fut le fruit de 4 années de cours de chants qu’il a pris. Il devient le beau-frère de Christophe le chanteur lorsque celui-ci épouse sa sœur Véronique Kan. Le « Z » de son troisième opus « Alain Z. Kan » provient de son père biologique, Ziza. Peu de temps avant de disparaitre, il apprendra la mort de ce dernier que très tardivement lors de sa première rencontre avec sa grand-mère paternelle.

Doté d’un parcours assez atypique, du fait que ses œuvres sont dans un premier temps commerciales et sans grand intérêt artistique, puis deviennent progressivement très originales et créatives tout en se marginalisant. De plus, il fut un précurseur dans l'art de chanter son homosexualité. Artiste de cabaret, émule de David Bowie, punk brûlant la vie par les deux bouts, Alain Z. Kan a traversé la scène française avant de la semer sur un simple quai de métro. Son corps n'a jamais été retrouvé.
Alain Kan constitue aujourd'hui un personnage culte. Un appel a été fait par sa famille, en vain, au cours de l'émission télévisée « Perdu de vue » de la chaine TF1. Artiste de cabaret, émule de David Bowie, punk brûlant la vie par les deux bouts, Alain Z. Kan a traversé la scène française avant de la semer sur un simple quai de métro. Son corps n'a jamais été retrouvé.

 

 

Ajouter un message