Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Carnet : Jean CARRIÈRE

Carnet : Jean CARRIÈRE 6 août 1928 - 8 mai 2005
01/10/2015

Jean CARRIÈRE est décédé à 76 ans

Naissance : 6 août 1928 à Nîmes

État civil : Jean CARRIÈRE était un célèbre écrivain français. D'ascendance cap-corsine de par sa mère, Andrée PAOLI, il fut un des proches de Jean GIONO à l’époque où il vivait à Manosque. Durant sa carrière, il est critique musical à Paris, puis chroniqueur littéraire à l'ORTF. Il fut célèbre pour avoir publié une vingtaine d'ouvrages qui furent essentiellement composés de romans. En 1972, il fut le lauréat du Prix Goncourt pour « L'Épervier de MAHEUX » qui fut publié par l'éditeur Jean-Jacques PAUVERT. Plongé dans le désespoir suite à son divorce, une profonde dépression revers de son succès et la perte soudaine de son père, il trouva quinze ans plus tard, le courage de se remettre à l’écriture. C’est ainsi que paru « Le Prix d'un Goncourt ».

Décès : décédé dans la nuit du 7 au 8 mai 2005 à Domessargues près de Nîmes

Les obsèques de Jean Carrière

Jean CARRIÈRE se retira depuis plus d’une vingtaine d’années dans une maison au pied des vignes, à Domessargues. C’est dans cette même région, que le 11 mai 2005, ses obsèques furent célébrées et où il fut inhumé. À la disparition de Jean CARRIÈRE, Julien GRACQ écrivait « La vraie littérature ne trouve plus guère de combattant aussi fougueux et aussi complètement engagé en elle ».

Le Parisien annonce sa mort par le biais de l’article : « Mort de Jean CARRIERE » et livre que « Prix Goncourt 1972 pour « l'Épervier de MAHEUX », l'écrivain cévenol Jean CARRIÈRE est décédé ».

Le Nouvel Observateur annonce le décès de l’écrivain « lauréat du prix Goncourt en 1972 » avec l’article : « Mort de l'écrivain Jean CARRIERE ». Il y est souligné que « Jean CARRIÈRE qui avait commencé à écrire vers l'âge de dix ans n'avait jamais quitté ses Cévennes natales qui ont inspiré toute son œuvre. « J'ai horreur des grandes villes », ne manquait-il pas de rappeler ».

Ajouter un message