Carnet

Éric ROHMER

Éric ROHMER 21 mars 1920 - 11 janvier 2010
01/10/2015

Naissance : 21 mars 1920 à Tulle en Corrèze

État civil : Éric ROHMER était le nom d’artiste du célèbre réalisateur français, Maurice Henri Joseph SCHÉRER. Fils de Mathilde BUCHER et de Lucien SCHÉRER, il fut professeur de lettres et germaniste de formation. Il devient ensuite critique de cinéma vers la fin des années 1940. Outre sa carrière de critique, il se risqua dans l’aventure de réalisateur. Fort de cette nouvelle aspiration, il réalisa au total 23 longs métrages et de nombreux courts métrages. Son œuvre atypique et personnelle fut construite au fil d’une carrière prospère et organisée autour de trois cycles : les Contes moraux, les Comédies et proverbes et les Contes des quatre saisons.

Décès : 11 janvier 2010 à Paris.

Éric ROHMER meurt à 89 ans. Il est inhumé à Paris, au cimetière du Montparnasse, où seule une plaque au nom de « Maurice SCHERER » est posée sur sa tombe.

  • De nombreuses personnalités du cinéma assistèrent à ses obsèques très discrètes, qui eurent lieu, le 19 janvier 2010, en l'église parisienne de Saint-Etienne-du-Mont.
  • Le 8 février 2010, un hommage lui a été rendu à la cinémathèque française en présence de Serge TOUBIANA, Frédéric MITTERRAND, Jean DOUCHET et Barbet SCHROEDER. À cette occasion, Jean-Luc GODARD a réalisé un court-métrage en son hommage. Conformément à sa volonté, ses archives ont été confiées à l'Institut mémoire de l'édition contemporaine.
  • Libération dans son article annonçant sa mort, parle d’« Éric ROHMER, le cinéaste éternel amoureux des jeunes filles en fleur ».
  • Le Figaro le qualifia « d'esthète du sentiment » dans son article annonçant sa disparition et souligne qu’Éric ROHMER « s'est placé pendant des années derrière une caméra pour construire patiemment, obstinément, une œuvre linéaire et cohérente comme un écrivain aurait écrit un roman divisé en chapitres ».
  • TF1 quant à lui annonça sur son site, la disparition du « plus secret des cinéastes de la Nouvelle Vague, l'auteur de fraîches comédies sentimentales et un érudit qui célébrait la langue et la littérature françaises ».

Ajouter un message