Carnet

Ernest BORGNINE

Ernest BORGNINE 24 janvier 1917 - 8 juillet 2012
01/10/2015

L’acteur américain Ernest BORGNINE nous a quittés à 95 ans, dimanche 8 juillet 2012, au centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles, entouré de sa famille. Né Ermes Effron BORGNINO, il vient au monde le 24 janvier 1917 à Hamden (Connecticut), au sein d’une famille d'origine italienne. Il ne se destine pas particulièrement à la comédie dans sa jeunesse. En effet, à 18 ans, il s'engage dans la Navy, jusqu'en 1945. À la fin de la guerre, il s'inscrit à la Randall School of Drama, à Hartford, Connecticut. Il fait ses débuts sur scène à Broadway, quatre ans plus tard, dans la pièce Harvey.

  • Assma MAAD du Figaro publie l’article intitule « Ernest BORGNINE, la mort d'un grand de Hollywood » pour relayer la triste nouvelle. Il y annonce qu’« Hollywood vient de perdre une autre de ses étoiles, avec la disparition d'Ernest BORGNINE. Avec Kirk DOUGLAS, il représentait l'un des derniers grands acteurs de l'âge d'or du cinéma américain des années 1950 » tout en revenant sur sa vie.
  • Tandis que La Croix annonce son décès au travers de l’article « Hollywood pleure l’acteur Ernest BORGNINE ». Il y est rapporté qu’« En soixante ans d’activité, il avait incarné plus de 140 rôles, au cinéma comme à la télévision, où il s’était notamment illustré dans les années 1980 avec la série Supercopter ».
  • De son côté, Gala intitule « Ernest BORGNINE, le départ d’un « Salopard » » l’article faisant part de sa disparition. L’article rapporte que « Dans la nuit de dimanche à lundi, l’acteur Ernest BORGNINE de 95 ans, notamment connu pour son rôle dans Les douze salopards de Robert Aldrich, nous a quittés » tout en soulignant que « Derrière ses dents du bonheur de gentil bonhomme se cachait aussi un bourreau des cœurs, marié cinq fois et père de quatre enfants ».
  • Par ailleurs, dans son article « Ernest BORGNINE, une étoile d'Hollywood s'éteint » annonçant la triste information, Clément Mathieu de Paris Match, souligne qu’« Avec sa disparition, c’est aussi une part de l’histoire du cinéma américain qui appartient désormais à la légende » tout en survolant ses plus grands rôles à l’écran durant sa longue carrière.
  • Notons que dans son article « Ernest BORGNINE : Ses meilleurs films », France Soir propose un retour sur les meilleurs films de « cet acteur américain, devenu légendaire à Hollywood, qui laisse derrière lui un palmarès de films impressionnant ».

Ajouter un message