Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Echo du Berry
L'Echo Le Régional
L'Hebdo des Savoie
L'Hebdomadaire d'Armor
L'Indépendant
L'Union du Cantal
L'Union/L'Ardennais
L’Echo Républicain
La Sambre La Frontière
La Voix du Midi
Le Courrier Français
Le Pays d'Auge
Le Paysan Lorrain
Les Nouvelles de Falaise
Vaucluse L'Hebdo

Jacques CHABAN-DELMAS

01/10/2015
Jacques CHABAN-DELMAS 7 mars 1915 - 10 novembre 2000
  • Naissance : 7 mars 1915 à Paris (XIIIe)
  • État civil : Jacques Michel Pierre DELMAS dit Jacques CHABAN-DELMAS fut un homme politique français de premier plan sous la IVe et la Ve République. Il épouse Odette Hamelin, la fille du fondateur du journal, dont il divorce. Ils ont trois enfants : Clotilde, née en janvier 1940, Christian et Valérie. Au début de l'année 1945, il déserte le domicile conjugal pour aller retrouver Marie-Antoinette ION. Il se remarie finalement le 23 mai 1947. Ils ont un fils, Jean-Jacques, né le 6 août 1949. Veuf, il se remarie avec Micheline CHAVELET, le 24 septembre 1971.
  • Décès : 10 novembre 2000 à Paris (VIIe)
  • Jacques CHABAN-DELMAS décède âgé de 85 ans, des suites d'une crise cardiaque à son domicile parisien. C’est sa famille qui annonça sa disparition via un communiqué de presse et qui fut confirmée par la Mairie de Bordeaux.
  • Suite à l’annonce de son décès, les réactions fusent de toute part : Hugues MARTIN, adjoint au maire de Bordeaux, a rendu hommage à la grande figure du gaullisme qu’il était et, sur le plan privé, à « son sourire, son charme, la façon dont il traitait les Bordelais (...) et son humanité, qui était immense ». « La France perd un de ses grands serviteurs, la France perd un homme d'État (...) un Premier ministre qui avait marqué et façonné son histoire», et «Bordeaux perd l'un des maires parmi les plus éminents de son histoire», a souligné M. Martin, interrogé sur LCI. 
  • Lionel JOSPIN, Premier Ministre affirma : « Jacques CHABAN-DELMAS ne pouvait m’être étranger, car il était familier à tous les Français. (…) Jusqu’au bout, il a conservé cette stature. Car Jacques CHABAN-DELMAS avait en lui, selon ses propres mots, un « immense appétit de vivre ». Cette ardeur, il l’a mise au service de la France »..
  • L'Assemblée nationale, qui en avait fait son président d'honneur, observa le lundi matin suivant le décès une minute de silence en hommage à son ancien président.
  • Le 14 novembre 2000, « la France » lui fait des funérailles nationales, et c'est le président de la République lui-même, M. Jacques CHIRAC, son adversaire mortel de 1974, qui prononce son bel éloge ... ainsi va le monde ... de la politique. La cérémonie fut célébrée en l'église St-Louis des Invalides. Après la cérémonie funèbre officielle, l'ancien Premier ministre fut inhumé à Ascain, dans les Pyrénées-Atlantiques.
  • La chaine de télévision France 3 diffuse un reportage de ses obsèques lors de l’édition nationale de son JT de 19h20. Il revenait sur la cérémonie et diffusa une interview exclusive du défunt qu’il demandant impérativement qu'elle ne soit diffusée qu'après sa mort. 
  • En 2001, le stade Lescure est renommé Stade Chaban-Delmas en hommage à l'ancien maire de Bordeaux.

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z