Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Alpes et Midi
Haut Anjou
L'Essor
L'Hebdo des Savoie
L'Union/Aisne
La Croix du Nord
La Nouvelle Abeille
Le Courrier d'Hirson
Le Démocrate indépendant
Le Journal de l'Ile de la Réunion
Le Journal de Vitré
Le Pays
Le Perche
Le Petit Courrier
Messager Genevois

Robert de GOULAINE

01/10/2015
Robert de GOULAINE 7 juillet 1933 - 6 février 2010

L’écrivain français,  Robert de GOULAINE décède le 6 février 2010. Né Robert, Joseph, Michel, Marie, Marc-René, de GOULAINE, il vient au monde le 7 juillet 1933 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Fils de Mathieu, marquis de GOULAINE, propriétaire foncier, et de la marquise, née Charlotte d'ARGENSON, il fait ses études au Lycée Henri-IV et à la Faculté des lettres de Paris, puis à l'École normale supérieure de Saint-Cloud. Il est licencié en anglais. Ayant racheté en 1957 le château familial de GOULAINE à son oncle, il consacre sa vie à la restauration de cette demeure, à l’écriture et à la production de son muscadet. Amateur d'arts, il ouvre son château à des soirées littéraires ou musicales.

Etienne De MONTETY du Figaro annonce son décès en publiant l’article « Robert de GOULAINE, l'enchanteur ». Il y est rapporté que « L'écrivain s'est éteint à l'âge de 76 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Comme - dit-on - les chats, dont il avait la démarche souple et le regard mystérieux, Robert de GOULAINE a certainement vécu sept vies. Il était la vitalité même. C'était un être inclassable, qui avait fait le vœu avec quelques-uns d'« entretenir l'univers en état de noblesse et de drôlerie ». Sa disparition risque de rendre plus apparentes nombre de vulgarités de notre temps ».

Pour sa part, L’Ouest France fait part de son décès via l’article intitulé « Robert de GOULAINE, le jardinier des mots, s’en est allé ». Il y est annoncé que « Le marquis Robert de GOULAINE est décédé ce samedi matin des suites d’une longue maladie. En son château millénaire qui portait le nom de sa famille, à Haute-Goulaine, il a consacré sa vie à la restauration de cette demeure, à l’écriture de ses romans, à la production de son muscadet, et à sa volière aux papillons exotiques. En compagnie de sa femme, ses deux fils Mathieu et Christophe et ses trois arrières petits-enfants ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z