Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

550 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Amnon KAPELIOUK

Amnon KAPELIOUK 22 décembre 1930 - 26 juin 2009
01/10/2015

Le journaliste et écrivain franco-israélien, Amnon KAPELIOUK est mort à l'âge de 78 ans, le 26 juin 2009 à Jérusalem. Fils d’un célèbre érudit arabe, Menahem KAPELIOUK, il vient au monde le 22 décembre 1930 à Jérusalem. Il effectue ses études à l'Université hébraïque de Jérusalem. Ensuite, il obtient un doctorat en études orientales de l'Université de la Sorbonne. Il commence une carrière de journaliste dans les colonnes d'Al-Hamishmar, organe du Mapam, formation de gauche, mais publie ultérieurement des écrits dans le quotidien israélien Yediot Aharonot, pourtant classé à droite, et collabore pendant de nombreuses années avec, entre autres, le Monde et le Monde diplomatique (à partir de 1969).

 

  • Le Monde Diplomatique annonce son décès en publiant l’article « Amnon KAPELIOUK est mort ». Il y est rapporté que « Notre collaborateur Amnon KAPELIOUK est mort. Agé de 78 ans, il avait envoyé son premier article au Monde diplomatique en janvier 1969, « Israël et les deux super puissances », un texte consacré aux Palestiniens des territoires occupés. En juin 1972 déjà, il signait dans nos colonnes une étude intitulée : « L’implantation des colonies israéliennes dans les territoires occupés crée des faits accomplis « irréversibles » » ». Par ailleurs, l’article souligne que « Journaliste engagé, homme de conviction, Amnon, qui avait acquis la nationalité française, a pu notamment couvrir le développement de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), et rencontrer ses divers dirigeants, à une époque où le gouvernement israélien les taxait de « terrorisme ». Il laisse le souvenir d’un journaliste infatigable, d’un homme déterminé, d’un ami chaleureux ».
  • Pour sa part, L’Expression annonce son décès via l’article intitulé « Décès d’ Amnon KAPELIOUK : Un ami de la Palestine s’en va ». Il y est annoncé que « Le journaliste et écrivain franco-israélien Amnon KAPELIOUK est décédé hier à Jérusalem à l´âge de 78 ans à la suite d´une maladie. Souffrant des reins depuis plusieurs années, il est mort peu après avoir subi une intervention chirurgicale. Très engagé en faveur d´un règlement de paix avec les Palestiniens et d´un retrait d´Israël des territoires occupés en 1967, il a publié une série de reportages et d´ouvrages sur ces thèmes ».
  • Dans son article « Amnon KAPELIOUK, un ami précieux s'en va », L’Humanité annonce que « C'est un homme et un journaliste hors du commun qui nous a quittés vendredi. Un ami aussi. Amnon KAPELIOUK, journaliste au Yediot AHARONOT, mais qui collabora aussi à l'AFP, au Monde et au Monde diplomatique, dont il était toujours le correspondant, est mort le 26 juin à Jérusalem des suites d'une opération subie il y a six semaines. Il était un infatigable défenseur des droits nationaux du peuple palestinien. Israël perd un de ses justes et la Palestine un ami ».

 

Ajouter un message