Carnet

Denise VERNAY

Denise VERNAY   1924 - 5 mars 2013
01/10/2015

La résistante française, Denise VERNAY est décédé dans sa 88ème année, le 5 mars 2013. Né Denise JACOB en 1924, elle est membre de la direction de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Étudiante, elle s'engage dans la Résistance à l'âge de 20 ans. Elle est agent de liaison (mouvement Franc Tireur). Arrêtée, après un interrogatoire à la Gestapo de Lyon place Bellecour, elle passe dix jours au fort de Montluc, puis dix jours en transit au fort de Romainville puis est déportée à Ravensbrück en juillet 1944. Amie et compagne de déportation de Germaine TILLION. Elle quitte ce camp en mars 1945 pour Mauthausen dans un convoi « Nuit et Brouillard » (NN) où se trouvent des Tziganes. Elle est libérée en avril 1945. Quand elle revient à Annecy, ses parents sont morts en déportation.  

 

  • Libération annonce son décès en publiant l’article « Décès de Denise VERNAY, résistante et déportée ». Il y est rapporté que « Denise VERNAY, agent de liaison dans la Résistance et déportée à Ravensbrück, est décédée à l’âge de 88 ans, a annoncé sa famille mercredi dans le carnet du Figaro ». Par ailleurs l’article souligne que « Née JACOB, elle était la sœur de Simone VEIL. Celle-ci, leur sœur aînée Madeleine et leur mère avaient été déportées en avril 1944 à Auschwitz, le camp d’extermination d’où les deux sœurs étaient revenues mais pas leur mère. Denise JACOB était entrée à l’âge de 19 ans dans le réseau de Résistance Franc Tireur à Lyon sous le nom de code «Miarka» début 1944. Le 18 mars 1944, elle avait rendu visite à sa famille à Nice pour les 21 ans de sa sœur Madeleine. Ce fut la dernière réunion de la famille dont tous les autres membres (son père, sa mère, son frère Jean et ses deux sœurs) furent arrêtés comme Juifs dix jours plus tard. Elle était commandeur de la Légion d’honneur, grand’croix de l’ordre national du Mérite et titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes et de la médaille de la Résistance avec rosette ».
  • Dans son article « Décès de Denise VERNAY, résistante et déportée », La Croix annonce que « Denise VERNAY, agent de liaison dans la Résistance et déportée à Ravensbrück, est décédée à l'âge de 88 ans, a annoncé sa famille mercredi dans le carnet du Figaro. Après le débarquement du 6 juin 1944, elle quitte la région lyonnaise pour Annecy comme agent de liaison de l'Armée secrète. Une semaine plus tard, elle est volontaire pour récupérer pour le compte du maquis du plateau des Glières, deux postes émetteurs et de l'argent qui ont été parachutés en Saône-et-Loire. La jeune femme fait le trajet vers Cluny (Saône-et-Loire) à bicyclette, soit 240 km et regagne Caluire, près de Lyon en taxi. Le lendemain, dans un autre taxi venu la prendre à Caluire, elle est arrêtée par un barrage de la Feldgendarmerie sur la route d’Aix-les-Bains. Remise à la Gestapo à Lyon, elle subit le supplice de la baignoire avant d'être déportée à Ravensbrück le 26 juillet. Elle sera finalement libérée en avril 1945 à Mauthausen où elle avait été transférée un mois plus tôt ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message