Carnet

Laurent Sinclair

Laurent Sinclair 5 avril 1961 - 2 septembre 2019
03/09/2019

Laurent Biehler (son vrai nom) est décédé à Paris à l'âge précoce de 58 ans, a annoncé le quotidien national Le Figaro. Les circonstances de sa disparition sont encore inconnues.
Il est celui qui a écrit le plus mythique morceau du non moins mythique groupe Taxi Girl : Cherchez le garçon sort sur les ondes en 1980, se vend à plus de 300 000 exemplaires, et propulse le jeune groupe français sur le devant de la scène. Le charismatique chanteur bien sûr, Daniel Darc, le guitariste Mirwais Stass, mais aussi le compositeur du morceau, auteur des paroles et claviériste Laurent Sinclair.

Apportant une esthétique trouble au rock hexagonal, les Taxi Girl conduit par son ange noir Daniel Darc (décédé en 2013), s'était imposé dans les années 1980 comme un des fers de lance de la new-wave à la française. L'histoire de Taxi Girl commence en 1977, date de la rencontre de Laurent Biehler, Mirwais Ahmazai (un jeune réfugié politique afghan), Pierre Wolfsohn, Stéphane Erard et Daniel Rozoum au lycée Honoré de Balzac à Paris.

1977 est l'année punk : le groupe d'étudiants se constitue en gang de rock'n'roll et écume les cafés et salles de concerts parisiens.
The Doors, Jean Genet, William Burroughs constituent la bande originale des virées à rixes adolescentes du quintette. La suite logique est de monter un groupe. Un roman porno de gare attire l'oeil des garçons. Son titre : Taxi Girl.

L'histoire du groupe fut marquée par les addictions.

Sur les cinq membres historiques du groupe, trois sont morts :
⦁ En 1981, le batteur Pierre Wolfsohn succombait à 21 ans, d'une overdose de cocaïne.
⦁ La carrière de Daniel Darc fut également assombrie par son penchant pour les drogues et l'auto-destruction. Son décès serait dû à une absorption d'alcool et de médicaments.
⦁ Laurent Sinclair parlait ouvertement de « ses plus grosses soirées héroïne » dans « La disparition. Enquête sur la vie et l'absence d'Alain Kan» (chanteur de variétés puis précurseur du Glam rock), du journaliste et auteur Christian Eudeline.

Seuls restent aujourd'hui le bassiste Stéphane Erard et le guitariste Mirwais Stass. A l’époque, Le magazine Actuel les assimile, avec les groupes Marquis de Sade et Artefact, à la vague des « jeunes gens modernes » popularisée par le journaliste Jean-Éric Perrin dans sa chronique Frenchy but chic dans le mensuel Best.

Sinclair échoua à se lancer en solo au mitan des années 80 avec le charmant « Devant le miroir » (1986), Sinclair rata la mutation en Daho, accompagna quelques groupes, s'exila un temps au Vietnam avant de revenir en France. A croire que le Garçon se cherchait …

Il contribua éternellement à l'art de la pop à la française, mais il est «décédé du rock'n'roll» (dixit son fils Marlon)…

 

Ajouter un message