Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Haut Anjou
Haute-Provence Info - L'Action Paysanne
L'Angérien Libre
L'Echo Charitois
L'Est Républicain
L'Union
La Dépêche du Pays de Bray
La semaine dans le Boulonnais
La Voix du Jura
La Voix Le Bocage
Le Courrier Français
Le Journal de Ham
Le Pays Gessien
Le Républicain Lot et Garonne
Nord Eclair

Achille ZAVATTA

01/10/2015
Achille ZAVATTA 6 mai 1915 - 16 novembre 1993

Naissance : 6 mai 1915, La Goulette, Tunisie

État civil : Achille ZAVATTA était une personnalité du monde du cirque. Il fut à la fois clown, acrobate, trapéziste, cavalier, dompteur et musicien. Il jouait notamment de la trompette, du saxophone et du tambour. Il est le fils de Federico ZAVATTA et d'Emma THOLOMET. En 1934, il se mari en premières noces, avec Julia MOORE. Puis marié en secondes noces, en 1957, avec Monique REVENAS. En 1974, mariage en 3e noce avec Annick TRETOUT. Il est le père de Lydia, William, Willie ZAVATTA de sa première union, d’Éric ZAVATTA de son second mariage, et de Franck ZAVATTA de son troisième mariage.

Décès : 16 novembre 1993 à Ouzouer-des-Champs, France.

  • Achille ZAVATTA souffrait d'infections rénales depuis quelques années et sa vue diminuait progressivement.
  • Ne pouvant plus supporter la vie en dialyse, il mit fin à ses jours, le 16 novembre 1993 à Ouzouer-des-Champs près de Montargis (Loiret).
  • Pour ses obsèques, clowns, acrobates, dompteurs, tous les artistes de cirque se réunirent sous le chapiteau du cirque ZAVATTA. Le cercueil fut installé au milieu de la piste et y resta tout au long du spectacle donné en son honneur.
  • Il fut ensuite conduit au crématorium du Père Lachaise dans un corbillard rouge et bleu tiré par deux chevaux blancs avec l'escorte de la grande famille du cirque et la fanfare en parade.
  • Il repose au columbarium, Division 87, case 1918, du cimetière du Père-Lachaise à Paris.
  • Pierre COMBESCOT de « L’Express » au travers de l’article « Vie et mort d'un Auguste » annonce son décès. Il commença par « Le 16 novembre 1993, ruiné et malade, il s'est donné la mort. « Adieu, les p'tits n'enfants ! » » et termine son article par « L'Auguste s'est fleuri la tempe d'une rose, façon de dire qu'au cirque on ne joue pas toujours pour du beurre ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z