Carnet

Décès : Robert LAFFONT

Décès : Robert LAFFONT 30 novembre 1916 - 19 mai 2010
01/10/2015

Epilogue pour l’éditeur ...

Robert Laffont est un célèbre éditeur français. Il fut célèbre comme étant le père fondateur des éditions Robert Laffont. Fils d'un directeur de la Compagnie générale transatlantique et d'une mère issue de la haute société Oranaise, Robert était diplômé des hautes études commerciales de Paris (HEC) et père de cinq enfants.
L’éditeur est mort à l'Hôpital américain de Neuilly, à l'âge de 93 ans, c’est sa belle-fille, la journaliste Alix Girod de l'Ain qui confirma son décès à la presse.


Considéré comme le « grand-père de l'édition française »

Ce passionné de littérature avait commencé sans conviction une carrière d'avocat avant de se lancer dans l'édition à 25 ans.

Le Petit Robert (qu’il n’a pas édité...) hésite longtemps entre le cinéma et les livres. Son ami Guy Schoeller, d'Hachette, lui lance : "Ce sont deux chemins qui mènent le plus sûrement à la ruine. Le premier est le plus rapide, le second le plus raffiné".
En éditant plus de 10 000 titres dont Exodus et Paris brûle-t-il ?, et créé des collections comme "Pavillons" et "Bouquins". Robert Laffont était le dernier grand éditeur à avoir fondé sa maison avant la fin de la Seconde Guerre mondiale (1941). Un de ses plus grand succès reste Papillon, d'Henri Charrière, les Mémoires d'un bagnard vendus à plus d'un million d'exemplaires en 1969.

En froid avec le milieu littéraire

Robert Laffont introduit dans l'édition des méthodes marketing importées des Etats-Unis et publie de nombreux best-sellers de la littérature populaire. Il s'offre en 1986 une page de pub dans Libération pour dénoncer le monopole des maisons Gallimard, Grasset, Le Seuil, qui depuis plus de 25 ans ont fait main basse sur les jurys des grands prix littéraires.

⦁ En 1977, il avait acheté le « Quid » tué par internet en 2007...
⦁ En 1986, l'éditeur abandonnait la présidence de sa maison, gardant la haute main sur l'éditorial, puis ne dirigeant plus que sa collection « Aider la vie ».
⦁ Les éditions Robert Laffont ont été absorbées, en 1999, par les Presses de la Cité.

En 2004, Robert Laffont avait pris sa retraite définitive, demeurant néanmoins président d'honneur de sa maison. Le mercredi 26 mai 2010, ses obsèques furent célébrées non loin du siège historique des éditions Robert Laffont, en l'église Saint-Sulpice, à Saint-Germain-des-Prés. La page se tourne...lui qui disait "Quand j'ai commencé à publier, le mot "best-seller" n'existait pas en France ».

Ajouter un message