Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

789 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Mort : Pierre GAUVREAU

Mort : Pierre GAUVREAU 23 août 1922 - 7 avril 2011
01/10/2015

Il a succombé à une insuffisance cardiaque

Naissance : 23 août 1922 à Montréal

État civil : Pierre GAUVREAU est un célèbre artiste-peintre et auteur québécois. Il est aussi scénariste, réalisateur de télévision et producteur de cinéma. C’est lors de ses études à l'École des beaux-arts de Montréal qu’il découvre le modernisme français. Par la suite, Paul-Émile BORDUAS remarque ses peintures, et l'invite à se joindre au groupe d'artistes se réunissant dans son atelier. De 1960 à 1975, il met entre parenthèses sa carrière de peintre et commence une carrière d’écrivain, directeur et producteur à la télévision.

Décès : 7 avril 2011 à Montréal, Québec.

Pierre GAUVREAU est mort à l'âge de 88 ans, des suites d'une insuffisance cardiaque.

Ses proches se souviennent d'un homme formidable

André DUCHESNE du portail web lapresse.ca souligne dans son article annonçant son décès que « Pierre GAUVREAU aura peint jusqu'à la toute fin de sa vie ».

La Société d'État de télécommunication Radio-Canada annonce le décès d’un « un pilier de notre télévision » sur son site web au travers de l’article « Pierre GAUVREAU s'éteint ». Il y est souligné qu’il était « l'auteur des téléromans à succès « Le temps d'une paix » et « Cormoran », diffusés dans les années 1980 et 1990 à la télévision de Radio-Canada ».

Stéphane BAILLARGEON du quotidien québécois « Le Devoir » intitule « Pierre GAUVREAU (1922-2011), Le Vulcain tranquille » l’article annonçant sa disparition. Il y souligne que « le peintre, scénariste, réalisateur et producteur infatigable a forgé d'innombrables images du Québec moderne ».

Sylvain DESMEULES journal hebdomadaire « Le Charlevoisien » souligne que « le Musée de Charlevoix aura toutefois eu le temps de lui rendre hommage du temps de son vivant » dans son article annonçant sa mort. La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine ST-PIERRE a rendu hommage à celui qui « a été important pour la culture québécoise, un homme formidable, un homme bon et extraordinaire ». 

Ajouter un message