Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Avis mortuaire : Guillaume DUSTAN

Avis mortuaire : Guillaume DUSTAN 28 novembre 1965 - 3 octobre 2005
01/10/2015

Haut fonctionnaire le jour, Auteur noceur transgressif la nuit...

De son vrai nom William Baranes, est un écrivain et éditeur français. Il fut également Magistrat à Douai. Son œuvre littéraire concernait essentiellement l’autobiographie et l’auto-fiction. Le thème de ses œuvres était en grande partie centré sur la pratique et la problématique de l'homosexualité. Il traitait également des essais et une littérature expérimentale. Il serait mort d'une intoxication médicamenteuse involontaire. Liberation et Le Monde ont indiqué que l’annonce de la mort de cet écrivain fut quelque peu retardée, car ce n’est que le 10 octobre 2005 que sa disparition est annoncée. Lui qui disait : « Il y a un certain plaisir à ne pas faire les choses dans les règles ».


Écrivain homosexuel et radical

Guillaume Dustan a recherché, à travers son œuvre, les conditions d’une existence plus libre, moins injuste. Sous son aspect provocateur, une pensée complexe et une écriture novatrice. Juge administratif formé à l’ENA, ancien élève du lycée Henri-IV à Paris, double lauréat du Concours général, William Baranès entame un virage à cent-quatre-vingts degrés lorsque, à vingt-neuf ans, il se met à écrire sous le pseudonyme de Guillaume Dustan.


"Le rayon gay"

Guillaume Dustan a traversé les années 1990 comme une comète racontant dans ses autofictions les "backrooms" des clubs gay, les pratiques sado-maso les plus extrêmes, la drague sur minitel et sa séropositivité. Il a défendu au cours de sa courte carrière littéraire une vision du sexe libre, transgressive et parfois polémique :

⦁ « Dans ma chambre » qui parle pour la première fois de relations sexuelles non protégées entre homosexuels fin 90, à Paris.
⦁ En 2001 avec « Génie divin », un journal intime, l’écrivain provoque une vraie polémique pour avoir écrit que « la capote ne pourra jamais être la règle en matière de sexualité ».
⦁ À travers ses romans, Guillaume Dustan prône un goût pour les cultures populaires, les clubs, les musiques pop et électronique, la mode. Dernier roman et Premier essai, ses deux derniers livres, prolongent cette quête.

Les activités de Guillaume Dustan se diversifient. Après avoir obtenu sa mise en disponibilité de la fonction publique, il crée chez Balland la première collection LGBT de France, "Le rayon gay", rebaptisée plus tard "Le Rayon". Il tourne aussi dix-neuf films expérimentaux avec sa caméra DV, montrés au public en mai 2019.

(Maj) Publié le 16 février 2021 dans Les Inrocks, Constance Debré, dans son article “Un bordel monstre partout” lui rend hommage en décrivant Guillaume Dustan comme « l’un des écrivains les plus importants de notre époque... ».
L’épitaphe sur sa tombe, "J’ai toujours été pour tout être", condense la profonde complexité du personnage.

Ajouter un message